Nikiforov se blesse et termine 7ème en -100kg à Minsk

Il ne gardera pas un bon souvenir des Jeux européens à Minsk. Pas de doublé pour Toma Nikiforov aux championnats d’Europe de judo. Le parcours du Belge s’est arrêté en repêchage.

 Il s’est incliné contre le judoka local, Daniel Mukete (IJF47). Toma Nikiforov, 13ème mondial avait pourtant très bien entamé ce combat. Il a rapidement marqué un waza ari, mais le Biélorusse a réussi à inverser la tendance. Après 1’15" de combat, il projette notre compatriote au sol. Toma met son bras en opposition. Son épaule gauche se déboîte. Ippon de Mukete. Le judoka du Crossing Schaerbeek se tord de douleur sur les tatamis. Le médecin de la délégation belge intervient rapidement et remet son épaule en place à même le sol!

Cette défaite est synonyme d’élimination pour Toma Nikiforov. L’histoire avait pourtant bien commencé. Lors de son entrée en compétition, le porte-drapeau de la Belgique s’est imposé par waza ari contre Jevgenijs Borodavko, un Letton qui est 24ème mondial. 1ère victoire pour le Belge qui continue sur sa lancée. En 1/8 de finale, il livre un combat acharné contre Zelym Kotsoiev (IJF20). Cet adversaire azéri n’a que 20 ans mais il possède de solides références. Il est champion du monde et champion d’Europe des moins de 21 ans. Le duel est très spectaculaire. Toma mène rapidement waza ari. Kotsoiev réplique aussi avec un waza ari mais Toma parvient à s’imposer dans le golden score. Victoire par ippon et qualification pour les quarts de finale.

Un combat qui va tourner court. Il ne faut que 24 petites secondes au Russe, Arman Adamian (IJF27) pour battre le Belge. Toma est violemment projeté au sol. Sa tête heurte le tapis. Le Belge est sonné! Il reste allongé quelques instants avant de retrouver ses esprits.

La suite, on la connaît... Après le choc sur la tête en quarts, le champion d’Europe en titre se déboîte l’épaule lors de son combat de repêchages.

Toma Nikiforov termine donc 7ème de cet Euro à Minsk en -100kg. Au delà de la déception, il se voulait surtout rassurant à sa sortie des tatamis. En mixed zone, pendant l’interview, le Schaerbeekois a fait quelques mouvements avec son épaule pour montrer aux journalistes que tout allait bien. Il passera une IRM dès ce lundi soir à Minsk. Son staff médical préfère faire des examens au plus vite pour connaître la nature exacte de la blessure qui pourrait avoir des conséquences dans la course à la qualification olympique si elle se révèle plus grave.

Nikiforov rassure sur son état de santé à l'interview

Pour éviter une attaque de son adversaire, le Belge de 26 ans a mis les deux mains au sol mais son épaule s'est ensuite déboitée. "Le docteur a très bien fait son travail et l'a directement remise en place", a expliqué Nikiforov en bougeant un peu son articulation, précisant qu'il allait faire des examens complémentaires une fois rentré en Belgique.

'Niki' menait pourtant son combat grâce à un waza-ari après 48 secondes. "C'est vrai que ça commence bien mais quand l'épaule est sortie, je me suis relâché et j'ai encaissé un ippon. Il n'y a pas à discuter là-dessus", a-t-il reconnu.

Tombé dans une partie de tableau compliquée, le protégé de Damiano Martinuzzi était parvenu à passer les deux premiers tours aux airs de pièges. "Au premier tour, je tombe contre un gars (le Letton Jevgenijs Borodavko, ndlr) très expérimenté et double médaillé européen. Puis contre un Azéri (Zelym Kotsoiev, ndlr) très costaud, champion du monde juniors (2017, ndlr)", a analysé celui qui est revenu en début de saison après une opération au genou.

Au troisième tour, Nikiforov s'est ensuite incliné devant le Russe Arman Adamian, champion d'Europe U23 et lauréat du Grand Chelem d'Ekaterinbourg en mars. "Je pense qu'il peut gagner l'Euro", a tout simplement dit Nikiforov avant de revenir sur l'issue de son tournoi à la Chizhovka Arena. "On va relativiser cette défaite, j'espère que ma blessure n'est pas trop grave. C'est ça aussi le judo, ce n'est pas parce que tu es champion en titre que tu vas gagner l'année suivante", a conclu le souriant judoka belge.

Martinuzzi, coach de Nikiforov: "Toma a commencé le combat blessé"

Damiano Martinuzzi a loué l'esprit de guerrier affiché par son protégé. 

"Il faut savoir que Toma a commencé son combat déjà blessé. Il prend un KO à la tête contre le Russe et il tombe sur l'épaule. Elle était lourde avant même de commencer", a expliqué Martinuzzi. "Je pense qu'il n'a pas exprimé vraiment ce qu'il ressentait, il n'a rien dit, ni au kiné, ni au médecin, ni à moi. Il pensait que c'était possible et il n'avait pas tort vu qu'il a réussi à lui mettre un waza-ari d'entrée."

L'entraîneur s'est ensuite montré rassurant quant à l'état de santé de Nikiforov, revenu en début de saison d'une grave blessure au genou. "Il va falloir faire des examens complémentaires en rentrant, c'est sûr. Mais nous allons rester optimistes, il est possible de se démettre l'épaule et d'abîmer uniquement la capsule. Nous verrons bien ce qu'il faudra faire par la suite. Et s'il faut passer par la case opération, cela ne nous arrêtera pas. Mais ce serait vraiment la poisse de devoir une nouvelle fois se faire opérer."

A l'instar de son judoka, Martinuzzi a insisté sur le niveau du tableau et sur la qualité générale du plateau. "Son tableau n'était pas terrible et le niveau du judo actuel est vraiment super élevé. L'exemple de Matthias Casse dimanche (sacré en -81kg) en est la preuve. A trente secondes près, il aurait pu sortir au premier tour mais il est finalement champion d'Europe. Ca symbolise à merveille le judo actuel, incroyablement dense.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK