Nikiforov: "Je préfère encore moins bien travailler et gagner le combat"

Toma Nikiforov faisait son retour à la compétition en Allemagne. 6 mois jour pour jour après son opération au genou (déchirure des ligaments croisés). Il s’est incliné par ippon au 1er Tour contre le Suisse, Otto Imala (21 ans et 70ème mondial). Défaite au golden score au terme d’un très long combat. Plus de 8 minutes. C’est le double de la durée normale d’un combat. Le judoka belge s’attendait à souffrir pour son retour. Le champion d’Europe manquait de rythme, mais il est surtout frustré par la tournure du combat. Le Bruxellois perd alors qu’il pensait avoir marqué ippon. Il n’a pas compris la décision des arbitres qui ont désigné le Suisse vainqueur. Le Suisse qui est sorti blessé du combat...

"Les deux premières minutes étaient assez tendues" explique Nikiforov au micro de Kevin Paepen. "Puis je me suis relâché parce que j'étais fatigué. J'ai fait au feeling car je sentais que j'étais cuit. Je n'avais plus de force et mes jambes ne réagissaient plus trop. Je me doutais que cela allait être comme cela. Cela ne me dérangeait pas d'être fatigué. Pour un, premier combat, combattre 8 minutes et perdre comme cela, je préfère encore moins bien travailler et gagner le combat."

"Dans ma tête je me suis dit que j'allais lui mettre un Waza-Ari et puis gérer le combat. Mais il est tellement long. Il a toujours une jambe ou un bras qui traîne. Et dans tous ses combats c'est comme cela. Ce n'est pas un gars que tu vas prendre et jeter directement. Il est difficile à faire tomber. Mais je suis plus fort que lui. Normalement, en top forme, cela ne doit pas se passer comme cela" termine le Bruxellois.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK