Nikiforov décroche l'argent à Abu Dhabi

Toma Nikiforov s'est qualifié pour la finale du tournoi en -100kg. Il a affronté le Russe, Niiaz Bilalov (81ème mondial dans la catégorie). C'était la 1ère confrontation entre les 2 hommes. Toma Nikiforov a remporté la médaille d'argent.

Toma Nikiforov, 24 ans, est resté invaincu jusqu'à la finale. En effet, il a d'abord battu en poule l'Ouzbek Davronbek Sattorov (IJF 71) puis l'Emirati Ivan Remarenco avant d'écarter le Hongrois Miklos Cirjenics, 7e mondial, en demi-finale. A chaque fois, il s'est imposé grâce à un waza-ari. En finale, il a été surpris par un ippon du Russe Bilalov, 81e mondial, après 3:20. Dans un premier temps, le Belge avait été désigné vainqueur avant que les arbitres reviennent sur leur décision suite à l'intervention de la vidéo. Le Belge avait tenté un étranglement qui lui avait permis d'être déclaré vainqueur par ippon. Mais, après avoir visionné les images, les arbitres ont estimé la tentative d'étranglement de Nikiforov "dangereuse pour la jambe de l'adversaire". C'est la raison pour laquelle l'ippon lui a été enlevé mais bizarrement, le judoka belge n'a pas été pénalisé. Le combat a donc repris et Nikiforov a finalement été battu. 

En septembre dernier, Nikiforov était reparti déçu des Mondiaux de Budapest, terminant à la 7e place.

En +100 kg, Benjamin Harmegnies (IJF 42) a perdu le combat pour le bronze face à l'Israélien Or Sasson. En poules, il a d'abord battu sur un ippon le Tchèque Michal Horak (IJF 46) avant de s'avouer vaincu devant le Russe Anton Krivobokov (IJF 63), auteur d'un ippon. Envoyé en repêchages, il s'est défait grâce à un ippon de l'Azéri Ushangu Kokauri, 22e mondial, afin de rejoindre la petite finale. Là, il s'est incliné sur un waza-ari de l'Israélien Sasson, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Rio.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK