Matthias Casse, le junior qui fait trembler les seniors

Il est resté de longues minutes allongé sur le sol pour reprendre son souffle. Matthias Casse (110ème mondial en -81kg) est passé tout près d’un énorme exploit pour son premier Euro chez les seniors.

L’Anversois de 20 ans a fait trembler le numéro 2 mondial, Ivaylo Ivanov au 2ème tour. Il a livré un combat remarquable contre le judoka bulgare, tête de série numéro 1 dans ces championnats d’Europe de Varsovie. C’était un duel interminable ! Les 2 hommes sont restés plus de 8 minutes sur le tatami. C’est deux fois plus que la durée réglementaire d’un combat ! Matthias Casse s’est finalement incliné par waza-ari au terme d’une lutte de 8 minutes 15 secondes.

"J’avais déjà battu Ivanov à l’Open de Madrid l’an dernier. Je savais que c’était possible", souligne Matthias Casse . "Mais aujourd’hui, il était très fort. Il était bien préparé pour ce championnat. J’ai vraiment tout donné, mais ce n’était pas suffisant. C’est dommage. Je ne suis pas satisfait, mais je dois relativiser. Faire ça alors que je suis junior, c’est pas mal "

La journée avait bien commencé. Au 1er tour, le judoka belge qui est dans sa dernière année junior avait écarté le Moldave, Dorin Gotonoaga. Une victoire par waza-ari contre le 31ème mondial. Un premier combat qu’il a parfaitement géré avant de butter contre Ivaylo Ivanov.

"J’ai cru que je pouvais gagner", poursuit Matthias Casse. "Je me suis dit plusieurs fois pendant la rencontre que ça allait passer, mais je devais rester prudent. En deux secondes, sur une attaque, le combat pouvait basculer. Ça s’est joué sur des détails."

Au nord du pays, on couve ce jeune talent. Matthias Casse évolue à la Judoschool Fudji-Yama. Ses résultats sont encourageants. L’an dernier, il avait terminé 2ème de l’Open de Madrid. Mieux encore… cette année, l’Anversois a remporté l’European Open à Katowice. Sa 1ère victoire dans un tournoi international chez les seniors. Pas mal pour un judoka de 20 ans qui fait parallèlement des études en chimie à Anvers.

"Il a la force d’un Dirk Van Tichelt, mais il est peut être encore plus flamboyant."

Danny Belmans, manager de la fédération flamande de judo. "Même s’il n’a pas gagné ce combat contre Ivanov, ce qu’il a réalisé aujourd’hui est impressionnant. Il fait preuve d’une grande maturité, il possède une bonne maîtrise tactique et il est doté d’une force naturelle. C’est un physique impressionnant pour un jeune de 20 ans. Il a la force d’un Dirk Van Tichelt, mais il est peut être encore plus flamboyant. Et il va encore prendre de la masse musculaire à l’avenir en -81kg. Son potentiel est énorme. Matthias a encore une grande marge de progression. "

Sa priorité, c’est désormais de se remettre au travail pour les prochains rendez-vous. Le Belge va continuer de combattre en senior pour améliorer son ranking, mais il veut aussi briller aux prochains championnats du monde et d’Europe chez les juniors. Une nouvelle étape sur la route qui doit le mener aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Danny Belmans, manager à la VJF : "C’est le but ! Il veut s’offrir toutes les chances de réussir dans le judo. Matthias peut atteindre le top de la catégorie, le chemin est encore long, mais il est déjà en avance sur son programme. En 2020, il aura 24 ans. Il peut donc envisager une participation au JO."

Sparring partner de Dirk Van Tichelt lors des Jeux de Rio l’été dernier, Matthias Casse a déjà goûté à l’ambiance olympique. Tokyo 2020 est déjà dans un coin de sa tête

Matthias Casse : " a route est encore très longue, mais je suis confiant. Je reste calme. C’est bien de rêver, mais il faut aussi garder les pieds sur terre."

K. Paepen

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir