Malik Umayev: "Si je suis là, c'est que j'ai ma place"

La 2ème édition des Jeux européens débute ce vendredi. 4 ans après Bakou en 2015, c’est Minsk qui organise cet événement multisport. 4000 athlètes sont attendus dans la capitale biélorusse. 51 sportifs défendront les couleurs de la Belgique. Une délégation noir-jaune-rouge composée de 11 judokas pour qui ces Jeux européens sont aussi des championnats d'Europe. A côté de Charline Van Snick, Sami Chouchi et Toma Nikiforov (qui défendra son titre en -100kg), on retrouve un petit nouveau. Il s'agit de Malik Umayev! Un jeune Liégeois qui va participer à son 1er Euro chez les seniors.

" Je ne suis pas du genre à calculer. J’y vais et je rentre dedans. Si ça va tant mieux, si ça ne va pas, j’espère que ça ira mieux la prochaine fois. Je pense que je suis capable de rivaliser avec des grands judokas "

Malik Umayev n’a que 19 ans et il s’invite déjà dans la cour des grands. Il sera du voyage fin juin à Minsk lors des Jeux Européens. Une première pour ce talent précoce qui n’est qu’en… 2ème année junior.

" C’est une surprise, je ne m’y attendais pas ! s'étonne le judoka affilié au club de Visé. "J’ai décroché une médaille à l’Open de Visé. Et après j’ai été sélectionné pour l’European Open à Varsovie. J’ai terminé 3ème ce qui m’a permis de me qualifier pour les Jeux Européens ".

Le judoka, né en Tchétchénie a grandi à Liège. C’est en Belgique à l’âge de 4 ans qu’il découvre le judo. Un sport qui occupe désormais une grande place dans sa vie. Jeune, rapide et ambitieux. Le Liégeois a des qualités semblables à celles d’un certain Toma Nikiforov à ses débuts.

Cédric Taymans, directeur technique de la Fédération Francophone Belge de Judo: " C’est un fougueux. Il a énormément de technique. Il est très explosif. Il attaque peut être un peu trop, mais je crois que c’est un gros puncheur. Il me fait penser à Toma Nikiforov parce qu’il est fougueux comme Toma. S’il voit une demi opportunité, il va la prendre. Il a un bel avenir devant lui ".

Tout va très vite pour Malik. 2019, c’est l’année du déclic! 5 tournois, 4 médailles. 2 en junior et 2 en senior. Le Belge ne craint rien ni personne.

" Je préfère même combattre contre un senior" ajoute Malik Umayev. "Leur manière de bouger, de combattre est plus ouverte tandis que certains juniors sont plus fermés, ils font tout pour ne pas tomber. Ils sont plus sur la défensive alors qu’en senior, ils essaient de mettre ippon, de gagner directement ".

A côté du judo, il doit aussi gérer les cours. Malik Umayev termine sa rétho. Après ses examens, il s’envolera pour Minsk. Ce sera son 1er grand rendez-vous européen ! Le judoka belge combattra en -73kg. Pour l’expérience mais pas seulement!

Cédric Taymans: " C’est un garçon très audacieux dans son judo. On peut attendre beaucoup de choses de lui. Cela dit… il participe avant tout pour prendre de l’expérience, mais je sais qu’avec son caractère, ça ne va pas lui suffire ".

Le jeune Malik confirme les propos du directeur technique de la fédération et donne le ton: " Comme je l’ai dit, je ne vais pas calculer. Je vais tout donner. Avant de monter sur le tatami, je me dirai que si je suis là, c’est que j’ai ma place ".

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK