Judo : Matthias Casse de retour à la compétition « Depuis un mois, Paris 2024 est sur l’écran de mon téléphone »

Il remonte déjà sur les tatamis ! Retour à la compétition 2 mois et demi après avoir décroché la médaille de bronze aux JO de Tokyo. Matthias Casse repart au combat ce dimanche au prestigieux tournoi de Paris, un Grand Chelem dont il est le tenant du titre !

"Après les Jeux, j’ai pris un mois de repos. J’avais besoin de faire une pause" raconte le Belge de 24 ans. "Le 1er septembre, j’ai recommencé l’entraînement. Après quelques semaines, c’est revenu. Je me sens vraiment bien. Comme à la maison sur le tapis. Paris, c’est un tournoi exceptionnel ! C’est une salle incroyable. Il y a toujours une super atmosphère. Mais ce n’est pas le plus important. Je me sens prêt pour faire une autre compétition. Je ne suis pas à 100%, mais c’est normal. J’y vais juste pour prendre du plaisir".

Revenu du Japon avec une médaille autour du cou, Matthias Casse est toujours partagé entre la satisfaction de monter sur le podium et la déception de passer si près du titre olympique. Tokyo reste un rêve inachevé.

"Il y a toujours une petite déception" reconnaît l’Anversois. "C’était vraiment proche. La demi-finale était un combat difficile pour tous les deux. Le Japonais a marqué un petit score, mais c’était suffisant pour casser mon rêve. C’est encore dur, mais il y a des nouveaux Jeux dans 3 ans déjà. Donc, j’ai beaucoup de motivation et beaucoup d’énergie pour travailler dur pour ça".

Un petit score a suffi pour casser mon rêve

Mais avant les Jeux Olympiques, il y aura d’autres échéances importantes. Ses prochains objectifs en 2022 ? L’Euro à Sofia en avril et les Mondiaux à Tachkent au mois d’août. Un rendez-vous mondial où il aura un titre à défendre.

Le maillot arc-en-ciel en cyclisme, le dossard rouge en judo

2 images
Matthias Casse, battu en demi-finale des Jeux Olympiques de Tokyo par le Japonais, Takanori Nagase © Tous droits réservés

1er champion du monde masculin de l’histoire du judo belge, Matthias Casse portera à Paris pour toute la 1re fois le dossard rouge sur son kimono. Un privilège réservé au champion du monde de chaque catégorie. Un peu comme le maillot arc-en-ciel en cyclisme.

"C’est énorme ! C’est vraiment un honneur de porter ce dossard rouge" ajoute Matthias Casse. "C’est aussi un peu plus de pression parce que tout le monde sait. Tout le monde peut voir que tu es le champion du monde. Et tout le monde veut te battre".

Matthias Casse en 2021, c’est une saison extraordinaire ! Vice-champion d’Europe, champion du monde, et médaillé de bronze aux JO. Des résultats retentissants qui font de lui un prétendant au titre de sportif de l’année.

"On verra. C’est en décembre. D’autres sportifs ont fait des bons résultats aussi. Mais ce sont les journalistes qui décident" rappelle le judoka belge. "Je vais y aller et attendre le résultat. C’est quelque chose d’important. Le dernier judoka masculin récompensé, c’est Robert Van de Walle. Mais c’était il y a 40 ans. Il est temps qu’un autre judoka gagne".

Sportif de l’année ? Il est temps qu’un judoka gagne

Numéro 2 mondial à 24 ans, Matthias Casse poursuit sa marche en avant. Avec un palmarès impressionnant et le regard déjà tourné vers Paris 2024. Sa quête du Graal olympique.

"Je veux être le meilleur en compétition et il y a encore Paris pour le réaliser" conclut le judoka belge. "J’ai déjà une médaille d’or aux championnats d’Europe. Je suis champion du monde, mais aux Jeux Olympiques… C’est encore seulement du bronze. Donc, à Paris, on va changer ça ! Il y a un mois que j’ai changé mon fond d’écran sur mon téléphone. Avant, c’était Tokyo 2020 et maintenant, c’est Paris 2024. C’est comme ça pour les 3 prochaines années".

 

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour découvrir un peu plus Matthias Casse

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK