Judo : Les épreuves de qualification olympique annulées jusqu'au 30 avril

La Fédération internationale de judo (IJF) a annoncé lundi soir l'annulation des épreuves qualification olympique jusqu'au 30 avril en raison du coronavirus. Le Grand Chelem de judo d'Ekaterineburg (13-15 mars), le Grand Chelem de Tbilissi (27-29) mars et le Grand Prix d'Antalya (3-5 avril) n'auront donc pas lieu, pas plus que les tournois continentaux.

"A la lumière des nouveaux développements dans la crise du Covid-19 et la détérioration de la situation dans de nombreux pays, voyager est devenu de plus en plus risqué, tout comme les rassemblements publics", inidqué l'IJF sur son site internet. "Nous sommes dans la malheureuse position où nous devons prendre une décision drastique afin de protéger la famille du judo et de respecter les mesures de sécurité à travers le monde. Malheureusement, la situation est maintenant dangereuse et critique à plusieurs points de vue. Il est primordial de protéger la famille du judo en ces temps difficiles et de garantier des chances équitables à tous les athlètes en course pour une qualfication olympique. De nouvelles informations seront publiées dans les prochains jours".

Le coronavirus avait déjà mené à l'annulation du Grand Prix de Rabat, prévu le weekend dernier au Maroc. Pour certains judokas, dont Toma Nikiforov (-100 kg), ces annulations sont loin d'être une bonne chose avec le classement olympique en point de mire. Toma Nikiforov et Kenneth Van Gansbeke (-66 kg) devaient faire leur retour à Rabat après une longue revalidation mais sont maintenant contraints de le repousser. Dirk Van Tichelt (-73 kg) est lui aussi en quête de points au ranking olympique après une année 2019 perturbée par une blessure.