Coup dur pour Nikiforov, qui va se faire opérer et sera absent 4 mois

Le judoka belge Toma Nikiforov va devoir repasser sur le billard. Blessé à l’épaule durant les précédents jeux européens en juin dernier, il va se faire opérer ce jeudi afin de ne pas hypothéquer ses chances de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Pourtant, fin juin, les nouvelles étaient rassurantes. Après s'être luxé l'épaule en repêchages des moins 100kg à Minsk, la communication du Team Belgium annonçait un délai de quelques semaines de repos avant de retrouver les tatamis.

Une IRM passée à la fédération flamande de judo ce mardi s'est montrée plus alarmante. Toma Nikiforov aurait 80% de voir son épaule se redéboiter dans le futur. Dans ces conditions, impossible de ne pas se faire opérer sans risquer de manquer des compétitions majeures comme les Jeux Olympiques l'an prochain.

"On va m’opérer pour me mettre une butée. On va me prendre un petit morceau d’omoplate pour renforcer mon épaule", nous a expliqué Toma Nikiforov. "Ce n’est pas une très très grosse opération. Ce n’est pas comme un ligament croisé du genou (l’opération qu’il a subie l’an dernier), mais ça implique que je rate pour la deuxième année les championnats du monde. On fait ça pour mon avenir. Ca n’avait pas de sens de prendre le risque de me blesser aux mondiaux et de mettre mes Jeux Olympiques en danger. Donc je fais volontairement l’impasse sur les " Monde "  pour pouvoir être en top forme pour les JO."

L’opération se déroulera ce jeudi à Anvers et le Belge sera absent quatre mois, jusque novembre. Il ratera donc les championnats du monde, fin août (25-31) à Tokyo. 
 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK