Pas de médaille belge au Grand Chelem de judo à Paris

Sami Chouchi
Sami Chouchi - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Lors de son 2e combat au Grand Chelem de judo de Paris, Sami Chouchi (-81 kg) a réussi après 21 secondes dans le Golden Score ce qui semblait être un waza-ari contre le champion olympique russe Khasan Khalmurzaev. Mais après avoir vu les images, le jury ne l'a finalement pas accordé. Finalement, le Russe a remporté la victoire après 2:20 dans ce temps additionnel à la suite d'une 3e pénalité infligée au vice-champion d'Europe.

Sami Chouchi (IJF 16) a commencé sa journée par une victoire convaincante sur ippon contre le Géorgien Koba Mchedlishvili (IJF 100) et a poursuivi sa route contre le champion olympique Khalmurzaev. Le Russe n'a jamais pu mettre le Bruxellois en danger. Au bout d'une minute, Khalmurzaev a concédé un premier point de pénalité et une demi-minute avant la fin du temps réglementaire, un deuxième point pour judo trop défensif.

Au début du "score en or", Sami Chouchi a pensé que son moment était arrivé et une belle attaque semblait bonne pour un waza-ari. L'arbitre sur le tapis a demandé à regarder les images, mais le jury s'est prononcé contre Chouchi. Le Russe a ensuite pris davantage d'initiatives. Chouchi a du coup concédé une deuxième pénalité après une minute. Et une minute vingt secondes plus tard, la fatidique troisième qui se transformait immédiatement en défaite.

Gabriella Willems, Joachim Bottieau et Roxane Taeymans éliminés rapidement

A l'instar de Sami Chouchi (-81 kg), les judokas Gabriella Willems (-70 kg), Roxane Taeymans (-70 kg) et Joachim Bottieau (-90 kg) n'ont pas pu se classer en ordre utile pour briguer une médaille dimanche lors de la 2e journée du Grand Chelem de Pais. Seul Matthias Casse (-81 kg) peut encore y accéder puisqu'il doit disputer dans l'après-midi les repêchages.

Gabriëlla Willems (IJF 28) n'a eu aucune chance dans son deuxième combat de la journée contre la vice-championne du monde française et N.2 mondiale, Marie Eve Gahie, qui a marqué un waza-ari dans une première attaque et a obtenu un ippon après 1:54 de combat. "Elle était physiquement beaucoup plus forte", avoua volontiers Gaby. "Mais c'est Paris et tu sais que tu n'auras pas à affronter des adversaires faciles. Je trouve l'ambiance motivante mais bien sûr on n'achète rien avec elle".

Joachim Bottieau (IJF 49) n'a pas non plus eu de réponse, au troisième tour, face au judo tactique du Japonais Shoichiro Mukai (IJF 20), lauréat l'an dernier des Grands Chelems de Paris et Osaka, qui s'est imposé par waza-ari. "Mukai attaque très peu mais est tactiquement si fort qu'on peut difficilement l'attaquer. J'ai aussi rapidement reçu deux points de pénalité ce qui m'a contraint de prendre des risques et cela fait le jeu d'un tacticien comme Mukai. Je sais que j'ai encore des progrès à faire avec les moins de 90 kg et je suppose qu'avec le temps, je peux penser à des trucs pour battre des champions comme lui"

Roxane Taeymans (IJF 25) a été défaite pour la énième fois en raison des points de pénalité. Cette fois c'est arrivé dès son premier combat de la journée contre la Croate Barbara Matic (IJF 15). "J'ai attaqué suffisamment aujourd'hui, mais apparemment mes attaques donnent l'impression que je n'y vais pas à fond et je suis pénalisé par des shidos", a réagi Roxane Taeymans. "C'est frustrant, bien sûr. J'ai le sentiment d'être proche de ma meilleure forme et j'espère que cela me donnera un bon résultat au Grand Chelem de Düsseldorf dans deux semaines. J'adorerais atteindre un autre quart de finale."

Matthias Casse termine 7e en moins de 81 kg

Le judoka Matthias Casse (IJF 8) a signé le meilleur résultat belge ce week-end au prestigieux tournoi Grand Chelem de Paris, disputé au Palais de Bercy. Il a pris la 7e place dans la catégorie des moins de 81 kg.

Le champion du monde juniors 2017, qui fêtera ses 22 ans le 19 février, a d'abord été battu en finale de tableau (quart de finale) par l'Israélien Sagi Muki, 9e mondial. Celui-ci a réussi un waza ari après 27 secondes et un superbe ippon après 59 secondes. Muki a poursuivi son parcours jusqu'en finale contre l'Allemand Dominic Ressel (IJF 11).

Casse a concédé une nouvelle défaite au premier tour des repêchages face au N.1 mondial l'Iranien Saeid Mollaei, plus entreprenant, qui a signé un ippon après 46 secondes dans le golden score sur un contre.

Casse avait signé trois victoires en début de journée contre le Sud-Coréen Seungsu Lee (IJF 22) victime de trois pénalités, l'Américain Arthur Wright (IJF 106), lui aussi pénalisé de trois shidos, et l'Italien Matteo Marconcini (IJF 50) défait après 3:24 au golden score.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK