Red Lions et Shane McLeod: une prolongation sous le signe du bon sens

L'annonce de la prolongation de Shane McLeod est tout sauf une surprise! Les deux parties (la fédération et le coach néo-zélandais, en fin de contrat après les JO 2020) s'étaient exprimés publiquement en faveur d'une prolongation d'un an suite au report des Jeux Olympiques. L'accord survenu n'est donc que l'officialisation d'une volonté commune. 

Eviter l'inachevé!

Champions du monde et champions d'Europe, les Red Lions ont marqué l'histoire du sport belge sous les ordres de Shane McLeod et les JO devaient être le point culminant de cette domination mondiale avec l'objectif de réaliser une série inédite: remporter le mondial, l'Euro et les JO consécutivement. Les jeux Olympiques devaient d'ailleurs être le dernier objectif du néo-zélandais avant de profiter d'une année sabbatique dans son pays.

Mais la crise sanitaire à tout bousculé, avec le risque de garder un gout d'inachevé si le coach à succès n'était pas de la partie. "Cela s'est déroulé très facilement puisque les 2 parties avaient la volonté de poursuivre ensemble", confirme le président de la fédération Marc Coudron. "On était convaincu du bien fondé de cette prolongation après avoir aussi consulté les joueurs. Shane avait la volonté de souffler mais cela ne reporte ce souhait que d'un an. Il a construit ce groupe et a donc la volonté de mener sa mission à son terme. "

Un groupe qui a donc largement validé ce choix. "C'est une nouvelle logique", confirme le médian Victor Wegnez. "C'est avec Shane qu'a débuté l'incroyable histoire des Red Lions. C'est donc logique qu'il la poursuive. A Rio, on est passé de peu à coté (NDLR: Défaite en finale contre l'Argentine aux Jeux Olympiques de 2016) et, depuis, l'objectif est de rafler l'or à Tokyo. Cette prolongation est aussi une façon de le remercier pour tout ce qu'il a réalisé".

Michel van den Heuvel, le successeur!

Cette prolongation était également accompagnée d'une annonce non négligeable: Michel van den Heuvel sera le successeur du néo-zélandais. Actuellement 3ème adjoint, il devient adjoint principal avant de reprendre les rênes après les JO en 2021. Le néerlandais est une pointure du coaching et s'est déjà occupé, entre autres, de l'équipe messieurs des Pays-Bas par le passé. 

"On discute avec Michel Van den Heuvel depuis quelques mois déjà. Le but était d'annoncer sa nomination après les Jeux mais les événements actuels ont chamboulé notre planning", explique Marc Coudron.

Si le timing a été perturbé, cette nomination est loin d'être une surprise. Son nom circulait avec insistance depuis plusieurs semaines et son annonce de ne pas poursuivre comme T1 avec Bloemendaal la saison prochaine (Club champion en titre aux Pays-bas) n'avait fait qu'alimenter les rumeurs de sa nomination. "A la base, il devait en effet reprendre le rôle de T1 avec les Red Lions dès septembre", reconnait Marc Coudron. " Ce qui était évidemment incompatible avec un poste de coach d'un club. D’où sa décision d’arrêter avec Bloemendaal. Les événements ont postposé sa nomination mais il ne va pas pour autant chercher un nouveau club en attendant. Dans l'optique de devenir T1 des Red Lions, Michel Van den Heuvel sera désormais totalement focalisé sur la Belgique".

Tout comme la prolongation de Shane McLeod, le groupe a aussi été consulté pour le nom de son successeur. "On connait bien Michel. Il est avec nous depuis 2015", explique Victor Wegnez. "Il a tout gagné en club (NDLR: 7 titres de champions des Pays-Bas et une Coupe d'Europe). Il a déjà dirigé l'équipe nationale des Pays-Bas et du Pakistan. Tout le monde est très content de ce choix logique".

Et pourtant, la différence de tempérament est indéniable entre Shane McLeod et son successeur. Très paternaliste, protecteur, fin psychologue, le néo-zélandais a parfaitement géré un groupe en manque de confiance à son arrivée. "C'est clair que Michel van den Heuvel est beaucoup plus direct que Shane. Comme beaucoup de coachs néerlandais, il dit les choses sans détour", sourit Victor Wegnez. "On a toujours comparé nos deux coachs au feu et à la glace. Shane est calme. Michel est plus explosif. Shane, c'est un peu comme mon papa. Donc, ce ne sera pas la même chose. Mais Michel est un incroyable coach et je suis content qu'il lui succède."

Un style de coaching, très autoritaire, qui n'a pas vraiment convenu aux Red Lions par le passé. Les néerlandais Marc Lammers (2012-2014) et Jeroen Delmee (2014-2015) n'ont pas laissé un souvenir impérissable. Mais - ce qui est une énorme différence - Michel van den Heuvel connait son groupe. Il a vu l'approche de Shane McLeod avec son équipe. Nul doute que le coach néérlandais, vu la réussite de cette méthode, s'en inspirera dans le futur!