Quatre Belges récompensés au titre de joueur mondial de l'année en hockey

Quatre Belges récompensés au titre de joueur mondial de l'année en hockey
Quatre Belges récompensés au titre de joueur mondial de l'année en hockey - © Tous droits réservés

Pour la troisième année consécutive, un hockeyeur belge a décroché le prestigieux titre de meilleur joueur mondial de l'année. Après John-John Dohmen, sacré en 2016, Arthur Van Doren, élu l'an dernier, s'est en effet succédé à lui-même pour la saison 2018 selon un référendum organisé par la fédération internationale (FIH) et rendu public ce jeudi après-midi.

Le hockey belge, dont l'équipe nationale messieurs est devenue championne du monde en décembre dernier en Inde, ne s'est pas arrêté à cette seule récompense planétaire du défenseur central des Red Lions puisque Vincent Vanasch a lui aussi prolongé d'un an son statut de meilleur gardien mondial, qu'Arthur De Sloover a été choisi comme la 'Rising Star of the Year', soit l'espoir de l'année, et que l'entraîneur néo-zélandais de la Belgique Shane McLeod a été élu coach masculin pour 2018.

Arthur Van Doren, 24 ans, également sacré Espoir de l'année en 2016 et 2017, rentre ainsi dans le cercle très fermé des quatre joueurs au monde à avoir décrocher le prix majeur plus d'une fois dans leur carrière. Depuis la création du trophée en 1998, seuls l'Australien Jamie Dwyer (5x) et les icônes néerlandaises que sont Teun de Nooijer (3x) et Stephan Veen (2x) l'avaient précédé.

'King Arthur', membre des Red Lions depuis ses 17 ans, a receuilli 28 pc des sufrages auprès du public et d'un jury international, devançant pour le sacre de meilleur joueur au monde son équipier Simon Gougnard, 28 ans, le Néerlandais Billy Bakker, l'Anglais Barry Middleton et l'Australien Jake Whetton.

Quadruple Stick d'Or en Belgique, le joueur du club néerlandais de Bloemendaal, jouit d'une grande popularité en Inde, berceau de la discipline, où il fut d'ailleurs désigné meilleur joueur de la dernière Coupe du monde, en décembre dernier à Bhubaneswar.

Une renommée indienne que lui partage Vincent Vanasch, le dernier rempart des Red Lions, lui aussi réélu jeudi au titre de meilleur gardien du monde. Le keeper du Waterloo Ducks, 31 ans, a marqué les esprits du public en étant déterminant en finale du Mondial 2018, gardant ses filets vierges face aux Pays-Bas au terme du temps réglementaire (0-0) mais empêchant surtout les Néerlandais d'inscrire le but décisif dans la séance de shoot-out qui suivit (victoire 3-2 des Belges). Celui que l'on surnomme 'Vinchoux' ou 'The Wall' a été préféré avec pas moins de 46 pc des voix au Néerlandais Pirmin Blaak, à l'Australien Tyler Lovell, ainsi qu'à l'Anglais George Pinner et l'Allemand Tobias Walter.

Encore rookie avec les Lions lors de leur médaille d'argent acquise lors de l'Euro d'Amsterdam en août 2017, Arthur De Sloover est devenu depuis l'une des valeurs sûres de la défense des vice-champions olympiques au point d'être choisi comme l'Espoir mondial de 2018. Suivant les traces de Van Doren - leur similitude de style de jeu est par ailleurs impressionnante -, le Courtraisien de 21 ans a devancé pour sa part avec 34 pc de vote à son égard les Australiens Tim Brand et Jake Harvie, l'Allemand Timm Herzbruch et le Néerlandais Thijs van Dam.

Et qui d'autre que l'entraîneur des Red Lions, Shane McLeod, pour conclure la razzia belge sur les plus hautes récompenses en hockey masculin ? A nouveau désigné meilleur coach en 2018, le Néo-Zélandais de 50 ans ne partage cette fois plus son honneur, comme la saison dernière, avec l'entraîneur argentin des Pays-Bas Max Caldas. A la tête de l'équipe belge depuis fin 2015, McLeod a réussi à insuffler un esprit de cohésion ainsi qu'une confiance et une sérénité dans son groupe, le menant en finale des plus grands tournois internationaux.

En trois ans de temps, l'Anversois d'adoption peut en effet se targuer d'avoir amené ses troupes sur la deuxième marche du podium du tournoi olympique de Rio en 2016 et de l'Euro d'Amsterdam en 2017, jusqu'au sacre suprême de champion du monde lors de la Coupe du monde 2018 en Inde.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK