Les Red Lions tombent aux shoot-out face à l'Inde en quart de la finale de la World League

Les Red Lions, 3èmes mondiaux, ont connu une grosse désillusion ce mercredi après-midi en s’inclinant face à l’Inde aux shoot-out (3-3 après le temps réglementaire, 3-2 aux shoot-outs) en quarts de la finale de la World League. Les hockeyeurs belges échouent donc aux portes du dernier carré de cette prestigieuse compétition.

Dès le début de la rencontre, les Belges prennent le contrôle du match mais peinent à se montrer dangereux. Les Indiens mettent beaucoup d’intensité et jouent tous leurs coups à fond. A la 11ème minute cependant, ce sont les Red Lions qui pensent avoir pris les devants grâce à John-John Dohmen. Un but logiquement annulé en raison d’un back stick de Thomas Briels sur l’assist. Le match est très serré et les deux formations sont bien en place. La Belgique obtient une nouvelle opportunité avant la pause mais le puissant revers de Cédric Charlier est bien repoussé par le portier adverse (25’).

Au retour des vestiaires, les Indiens emballent le duel et surprennent les Lions après seulement 51 secondes. Très chanceusement, Gurjant Singh est à la bonne place pour contrer le dégagement d’Arthur Van Doren et donne l’avance à la 6ème nation mondiale (31’). Galvanisés, les Indiens font directement le break grâce à un puissant sleep de Harmanpreet Singh (35’).

Mis en difficulté pour la première fois du tournoi, les protégés de Shane McLeod relèvent la tête immédiatement grâce à leur artificier en chef, Loïck Luypaert. Déjà auteur de six réalisations en phase de poules, le défenseur du Braxgata s’illustre sur les deux premiers pc belges pour rétablir l’égalité (39’ et 46’). Mais les Indiens ne fléchissent pas et profitent d’un nouveau pc pour reprendre directement l’avance grâce à Rupinder Singh (46’).

Les Red Lions font le siège du cercle indien dans le dernier quart temps et parviennent à recoller une nouvelle fois au score à sept minutes du coup de sifflet final. Amaury Keusters centre fort devant le but et oblige Harmanpreet Singh à tromper son propre gardien (53’). Incapables de se départager dans le temps réglementaire, les deux formations se disputent la qualification aux shoot-out.

Et dans cette phase très spécifique, les Indiens se montrent supérieurs aux Belges. Gauthier Boccard, Manu Stockbroekx et Victor Wegnez ratent tour à tour leur tentative. Les trois arrêts de Vincent Vanash et les réalisations de Van Doren et de Florent Van Aubel maintiennent la Belgique dans le match mais dès le premier essai de la mort subite, Vanash et Van Doren s’inclinent dans leur duel respectif.

C’est la déception pour les Lions qui avaient réalisé une superbe entame de tournoi en battant successivement l’Argentine (FIH 1), l’Espagne (FIH 9) et les Pays-Bas (FIH 4) en phase de poules.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK