Les Red Lions portés par 112 décibels !

Les Red Lions
Les Red Lions - © Belga Image / RTBF.be

Quel match ! Quel mental ! Les Red Lions ont à nouveau prouvé face à l’Allemagne qu’ils ont définitivement fait sauter la barrière psychologique qui les avait si souvent fait déjouer lors des rencontres sous pression. Une victoire obtenue sur le terrain, bien sûr, mais sans doute aussi en tribune !

En demi, les cris lors du 4e et dernier but ont été calculés à 112 décibels par l’organisation : plus que ce qui n’est autorisé dans une salle de concert ! Bien sûr, le soutien dans un stade de football, avec ces dizaines de milliers de cordes vocales prêtes à vibrer, est encore plus impressionnant. C’est évidemment incomparable.

Mais, à la différence parfois du football, les fans des Lions ont joué leur rôle lorsque les arbitres ont sifflé la pause, en encourageant leur troupe au lieu de les huer alors qu’ils étaient menés 0-2.

De l’aveu même des joueurs, leur soutien lors de leur rentrée au vestiaire a été une bouffée d’oxygène salvatrice alors que le jeu allemand les asphyxiait. Conscients qu’ils ne pouvaient pas les décevoir, ils sont remontés sur le terrain le couteau entre les dents… On connaît la suite…

Mais comme toujours, aussi beau soit le scénario de cette qualification, tout cela sera balayé d’un revers du stick en cas de défaite en finale. Un troisième échec à ce stade, après 2013 et 2017, serait en tout cas vécu comme une désillusion énorme.

L’Espagne, l’invitée surprise de cette finale, est bien sûr une équipe technique, imprévisible et qui, dans un bon jour, peut battre beaucoup de nations. Elle l'a prouvé face aux Pays-Bas en demi avec, entre autres, un penalty corner redoutable d’efficacité.

Et puis, cette position de favori n’est pas sans rappeler le douloureux souvenir de la finale des JO en 2016. Là aussi, l’adversaire (l’Argentine) était inattendu et n’avait rien à perdre. Là aussi, malheureusement… On connaît la suite…

Mais si les Belges se montrent sérieux et n’abordent pas cette rencontre avec le souvenir du 5-0 infligé aux Ibériques en phase de poule, il y a toutes les raisons de croire que les supporters auront, une nouvelle fois, l’occasion de se casser la voix !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK