Les Red Lions ne lâcheront pas si facilement "l'honneur d'être N.1 mondiaux"

Sortis vainqueurs et presque indemnes de leur duel des plats pays, vendredi à Amstelveen, en battant les Pays-Bas 3-1 en demi-finale de la Pro League, les Red Lions ont à leur menu une autre grande nation du hockey mondial avec l'Australie comme adversaire final dimanche (17h00) à Amstelveen pour la conquête du premier titre de l'histoire dans cette nouvelle compétition internationale.

Allant souvent au charbon contre les Néerlandais, Loïck Luypaert se dit prêt à reproduire le même combat de guerriers face au Kookaburras.

"Les Australiens sont connus pour leur jeu très dur. Mais ici ce sera une finale et je pense que cela ne sera pas le même genre de match que contre les Pays-Bas", a expliqué le défenseur central des Red Lions samedi à leur hôtel.

"Les duels ont été très durs vendredi mais la limite n'a pas été dépassée. Eux se sont énervés surtout. Ils ont senti que l'on accélérait le jeu et ont ainsi essayer de casser le rythme."

Pour leur 4e finale de rang en excluant le Champions Trophy (JO, Euro, Mondial et Pro League), l'Anversois de 27 ans aux 225 capes voit d'un bon oeil cette nouvelle compétition se terminer.

"On répond désormais présent chaque fois qu'il le faut. Notre but est de devenir meilleurs au fil du temps, non seulement en tant que groupe mais aussi comme individu. On a travaillé dur pendant toute cette Pro League pour ces deux derniers matchs. Il n'en reste plus qu'un et l'on veut absolument inscrire notre nom sur ce premier trophée", a ajouté Luypaert.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK