Le hockey belge introduit la carte bleue, la carte du fair-play !

Image d'illustration
Image d'illustration - © DANIEL TECHY - BELGA

Après quatre mois d'hibernation, retour au championnat extérieur ce week-end en division d’honneur. Un premier week-end qui verra l'arrivée d'une nouvelle carte : la carte bleue ! Une initiative de la fédération belge, unique à ce niveau, qui viendra saluer les gestes de respect et de fair-play sur le terrain.

A côté des cartes vertes, jaunes et rouges (pour les moins disciplinés), la carte bleue trouvera désormais sa place dans la poche des arbitres. Mais, à l’inverse des précédents, il n’est pas question de sanctions puisque l’homme en jaune aura désormais l'occasion de saluer un geste de fair-play exceptionnel. Une volonté pour la fédération de rappeler les valeurs du hockey. "On estime que ce sont des valeurs fondamentales dans notre sport", rappelle Denis Van Damme, responsable communication de la fédération. "Et comme l’évolution ne va pas forcément dans le bon sens, on sent que l’on doit redoubler d’efforts pour mettre ça à l’agenda. Mais on a fait en sorte d’en parler de façon innovante. Ne pas faire une xième campagne de sensibilisation, un peu comme les panneaux sur les autoroutes que l’on ne voit même plus, mais quelque chose qui pourrait être un symbole fort. Et donc, on a décidé d’inscrire carrément cette nouvelle carte dans nos règles du jeu."

Mais, attention, la fédération insiste bien : cette carte ne doit être brandie qu’en cas de geste exceptionnel. Il n’est pas question de voir "bleu" à chaque poignée de main après un duel entre 2 joueurs. Le but est d’éviter que cette action ne perde de son sens et devienne un gadget risible. "C’est toujours important de souligner un geste de fair-play", souligne le gardien international Vincent Vanasch qui découvrira cette nouvelle carte ce week-end avec son club du Waterloo Ducks. "Mais je ne pense pas qu’elle doit être distribuée tous les week-ends. Je ne me rappelle d’ailleurs pas un geste, depuis le début de la saison, qui aurait mérité cette récompense. Il faudra que ce soit bien géré par les arbitres. Je suis curieux de voir comment cela va être appliqué."

Des arbitres qui n’ont visiblement pas tous accueilli cette nouvelle responsabilité avec enthousiasme. Tous saluent évidemment l’idée et le but recherché, mais certains s’inquiètent du coté très subjectif et de la cohérence qu’ils arriveront à maintenir toute la saison. "Et on peut les comprendre", explique sans détour Denis Van Damme, avant de les rassurer. "Mais n’est-ce pas déjà le cas pour les cartes existantes ? Ne sont-ils pas parfois subjectifs quand ils brandissent une carte verte, jaune ou rouge ? Est-ce grave que, d’un match à l’autre, le même geste ne soit pas tout à fait traité de la même façon ? Je ne le pense pas. D’autant que l’on parle ici d’un geste positif. Ce n’est, en effet, pas une idée facile. Mais soyons conscient que ces valeurs sont importantes et qu’elles sont sous pression."

Et, en effet, cette campagne répond à une inquiétude croissante dans le monde du hockey. Grâce aux succès de ces équipes nationales, et à la bonne image qu’il véhicule, le hockey a connu une croissance incroyable ces dernières années. Revers de la médaille, cette expansion s’est aussi accompagnée de débordements auxquels il n’était pas habitué.

Cette campagne vient donc rappeler la nécessité de conserver les valeurs de ce sport, même s’il faudra donc sans doute un peu de temps pour que cette carte acquière ses lettres de noblesse. Ce qui n'empêche pas, d’ores et déjà, de saluer cette initiative.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK