La Belgique bat la Suisse (2-0) et reste en course pour le top 8

L'équipe nationale messieurs de hockey en salle (FIH-16) a battu la Suisse (FIH-8) 2-0 (mi-temps: 1-0) dans son 4e match du groupe B de la Coupe du monde de hockey indoor, jeudi à Berlin, en Allemagne. Avec 4 points en autant de rencontres la Belgique conserve une chance de se qualifier pour les quarts de finale de vendredi. Pour cela elle devra battre vendredi matin l'Afrique du Sud, qui n'a pas encore engrangé le monde point, en espérant que ni la Russie contre l'Iran, ni la Suisse contre l'Autriche ne prennent un point dans ce dernier match de la phase de poules.

Contre les Suisses, que les Belges avaient battus 2-1 à l'Euro d'Anvers, la Belgique a réussi à maintenir une nette domination durant l'entièreté de la partie. Le score est resté vierge en première période jusqu'à la 14e minute et le premier pc obtenu par les hommes d'Alexandre de Chaffoy, que Tom Boon transformait d'un sleep à plat. Après le repos, les Indoor Red Lions ont conservé le contrôle du match. Maxime Plennevaux a doublé l'avance des Belges à la 25e minute, avant de se blesser à la main en fin de rencontre.

Les Indoor Red Lions avaient auparavant dû baisser pavillon 7-2 face à l'Autriche (FIH-2) et 4-5 contre la Russie (FIH-4), ainsi que partager l'enjeu 3-3 avec l'Iran (FIH-7). L'objectif initial de la sélection belge était une place en quart de finale pour pouvoir ensuite intégrer le top 6 mondial, un souhait qui reste toujours accessible.

Au terme des cinq rencontres de la phase de poules, les quatre premières équipes du groupe sont qualifiées pour les quarts de finale, programmées vendredi soir, tandis que les demi-finales auront lieu samedi et les finales dimanche. Les deux derniers de la poule jouent eux seulement un dernier match de classement pour les places 9 à 12.

"Nous nous sommes concentrés sur notre attitude et notre mentalité, ainsi que notre dynamisme à avoir sur le terrain", a expliqué le coach belge Alexandre de Chaffoy. "Il fallait que toute l'équipe se battent à nouveau comme un seul homme et que chacun travaille pour l'autre. C'est ce qui a fait la différence ce soir."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK