L'or olympique en point de mire pour les Red Lions

Notre équipe nationale de hockey masculine avait rendez-vous avec son public pour la première fois depuis le titre de champion d’Europe. Un match à domicile joué à Wavre dans les installations du Lara face à l’Irlande. Le score de cette rencontre est anecdotique (6-0). Mais il dit beaucoup de ces Red Lions qui se tournent déjà vers les JO de Tokyo. Hier ils ont posé le premier jalon de leur préparation. Le tout au cœur d’un petit stade dont on a porté la capacité à 1200 supporters. Inutile de dire, qu’un mercredi soir, sous la pluie, c’était tout de même complet.

"On doit bien cela au public, aux organisateurs qui sont parvenus à concevoir des tribunes couvertes, à agrémenter le moment", nous confiait Gauthier Boccard, le défenseur des Lions.

Et sur le terrain, les Red Lions ont déroulé face à l’Irlande (13e nation mondiale) qui préparait sa qualification olympique. Une réussite insolente sur PC, un but d’extraterrestre d’Arthur Van Doren, et une rigueur défensive extrême pour appuyer le constat que ces Lions sont déjà prêts à se parer d’or. Et ce malgré de nombreux essais tactiques et des changements au sein de l’équipe.

"Cela faisait un petit temps que nous jouions de la même manière. Et d’autres équipes trouvaient la parade. Il fallait innover confiait Loic Luypaert le défenseur des Lions.

Victor Wegnez le moteur de l’équipe nourrit le propos. L’idée est bel et bien d’élargir la palette du hockey belge : "On a essayé des nouvelles approches tactiques, un nouveau 'press' histoire de varier les plaisirs à Tokyo."

Tokyo. Les JO. Et la perspective de signer le triplé. Championnat du monde, d’Europe et donc l’Or olympique. John John Dohmen est l’un des tauliers de l’équipe. Il veut tempérer l’enthousiasme du moment.

"On est très fort c’est clair. Mais les autres équipes progressent aussi. Difficile de dire dès maintenant si on gagnera ces JO ou pas."

En attendant, sans Kina, Boon et Vanasch, les Lions ont prouvé qu’ils avaient de la ressource, un jeu varié et la volonté de performer en tout temps. A Tokyo, l’argent ne ferait pas leur bonheur.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK