Euro de hockey : "Toujours aussi difficile de jouer les Pays-Bas devant leur public" (Shane McLeod)

Les duels des plats pays entre Red Lions et Oranje sont devenus de véritables classico du hockey mondial, et ce d’autant plus quand ils se déroulent dans les dernières phases d’un grand tournoi international. En décembre 2018, en finale de Coupe du monde, la séance de shoot-outs avait tourné à l’avantage de la Belgique. Jeudi soir, ce sont les Néerlandais qui sont sortis vainqueurs de cette loterie, après que les deux équipes n’aient pu se départager au terme du temps réglementaire (2-2).

Pour Shane McLeod, le coach de l’équipe belge, son équipe a livré "un bon match". "Je suis vraiment content des étapes que l’on a franchies durant cet Euro. On aurait dû avoir plus de matches comme celui-ci durant notre préparation. On a néanmoins appris beaucoup ici à Amstelveen et on a grandi. Je ne suis pas tellement déçu du résultat. C’est toujours mieux de gagner, mais on a d’autres chats à fouetter dans très peu de temps", a encore commenté l’entraîneur néo-zélandais, qui va regarder et analyser ce match avec plus de recul dans les prochaines heures. Surtout que les Pays-Bas seront le premier adversaire des Belges dans un peu plus d’un mois au début du tournoi olympique.

Avec 11 shoots au goal, pour 5 néerlandais, et 52,2 pour cent de possession de balle, les Lions ont offert une belle prestation contre une équipe qui les avait battus 0-4 il y a quinze jours en Pro League. "Oui, je pense que l’on a eu la domination du jeu ce soir", a-t-il répondu. "Cela reste toutefois toujours difficile de jouer les Pays-Bas devant leur public qui peut les enflammer. Mais je pense que les gars ont bien réussi à garder leur contrôle par rapport à ces éléments extérieurs. Le dernier quart-temps était un peu tendu, il est vrai", selon McLeod.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK