Bientôt un stade national de hockey en Belgique ?

Bientôt un stade national de hockey en Belgique ?
2 images
Bientôt un stade national de hockey en Belgique ? - © Tous droits réservés

En 2019, notre pays organisera non seulement l’Euro à domicile, mais nos Red Panthers et Red Lions participeront à la première édition de la Pro League. Deux grands tournois qui supposent des infrastructures dignes de ce nom pour faire encore mieux que la grande fête de l’Euro 2013 à Boom.

"Ce n’est pas pour tout de suite", prévient d’emblée Serge Pilet, le secrétaire général de la Fédération de hockey belge. "Il y a plusieurs discussions qui sont en cours avec les communes, les pouvoirs politiques etc. On parlait déjà d’un stade national avant la Pro League mais depuis que nos deux équipes nationales ont été sélectionnées, en plus de l’Euro à domicile, les discussions ont pris un sérieux coup d’accélérateur", poursuit-il. Pour rappel, la Pro League est une compétition internationale qui regroupera les neuf meilleures nations mondiales dans un système de rencontres aller-retour. Concrètement, la Belgique accueillera donc, au minimum, seize rencontres internationales de haut niveau par an. "C’est très frustrant mais nous serons le seul pays à ne pas disposer d’infrastructures fixes comme les stades que l’on peut retrouver aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Grande-Bretagne pour ne citer que ces nations", regrette Serge Pilet.

Des structures temporaires pour commencer

Obtenir des permis de bâtir pour des projets de grande envergure relève souvent du parcours du combattant. Etre prêt pour 2019 semble donc ambitieux. "Nous avons discuté avec les autorités d’Anvers pour le site des Wilrijkse Pleinen, où se déroulera l’Euro, mais on nous a répondu qu’on ne pourrait pas construire une structure permanente avant les élections communales de 2018. On sera donc trop juste", confie le secrétaire général de la Fédération. Le projet initial prévoyait deux tribunes fixes avec une capacité de plus de 2.000 places. En cas de gros événement, des structures temporaires pourraient être ajoutées. Ça ne sera malheureusement pas le cas pour l’Euro. Il faudra donc adapter au mieux le site des Wilrijkse pleinen aux nombreux critères de la Fédération internationale, des télévisions etc. "Il va falloir faire beaucoup d’aménagements parce que le site n’a pas été pensé, à l’origine, pour de tels événements. Pour les caméras, nous devrons placer des constructions très hautes pour qu’elles ne soient pas gênées par les pylônes d’éclairage autour du terrain. Et ce n’est qu’un exemple", explique Serge Pilet. 

Un grand stade ou plusieurs moyens ?

Toutes les modifications nécessaires à l’organisation d’un événement international peuvent s’avérer lourdes et parfois pas très utiles à long terme. C’est pour cette raison que l’on pense désormais à démarrer un projet sur un tout nouveau site. On pourrait alors construire un véritable stade national entièrement pensé pour des compétitions internationales d’envergure. "On cherche un terrain du côté de Vilvorde, d’Uccle, d’Evere etc. et le projet d’Anvers se fera à long terme mais pour l’instant, il n’y a pas encore de plans concrets sur la table. Pour le début de la Pro League, cela se fera plus que probablement dans des installations temporaires", souligne Serge Pilet. "Dans un monde idéal, une autre possibilité serait d’avoir des stades de minimum 2.000 places un peu partout en Belgique pour rassembler différents publics et organiser, par exemple, les rencontres contre les Pays-Bas systématiquement à Anvers etc.".

Il faudra certainement encore quelques années pour avoir un stade national de hockey. Et encore bien plus pour y accéder en RER.

Bertrand Lodewyckx /Tip In HockeyNews

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK