Simone Biles et Nikita Nagornyy, stars à Stuttgart

L’Américaine, Simone Biles, était la grande favorite de ces Mondiaux de Stuttgart et une nouvelle fois, elle a atomisé la concurrence. Jamais un écart entre la première et sa plus proche poursuivante n’avait été aussi important, Simone Biles écrit l’Histoire de la gymnastique mondiale.

Pour notre consultante, Florence Lestienne, il y a l’Américaine... et les autres. "Simone Biles est seule sur la planète gymnastique. Elle a obtenu sa 22ème médaille et elle devrait battre le record du Biélorusse, Vitaly Scherbo qui avait obtenu 23 médailles. Aux agrès, elle va probablement décrocher d’autres médailles."

Chez les garçons, il a fallu attendre le dernier agrès, la barre fixe, pour connaître le tiercé final. La Russie s’offre un doublé avec Nagornyy et Dalaloyan, l’Ukrainien, Oleg Verniaiev complète le podium. "Ce n’est vraiment une surprise", précise notre consultante "Il avait terminé troisième à Doha et il a décroché cette année le titre européen, donc la logique a été respectée."

Ce samedi, place aux finales par agrès avec aux barres asymétriques, Nina Derwael qui fait figure de favorite, Florence Lestienne confirme : " Je pense que Nina devrait conserver son titre. Elle est un cran au-dessus des autres et avec un exercice stable, elle devrait faire la différence. "

Nina Derwael sera la dernière concurrente à se présenter aux barres asymétriques ce qui ajoutera une touche de pression supplémentaire, une pression qui devrait aussi la booster. Deuxième titre Mondial consécutif pour la Sportive de l’Année ? Réponse samedi sur le coup de 18 heures 50.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK