La Mercedes de Vandoorne n'allait "plus très droit" au Chili : "J'ai peut-être perdu quelques points"

Stoffel Vandoorne a bouclé l’E-Prix du Chili, troisième épreuve de la saison 6 du Championnat de Formule E, à une satisfaisante sixième place après avoir signé le neuvième temps des qualifications.

Le pilote officiel Mercedes aurait toutefois pu viser plus haut avec une monoplace à 100% de ses possibilités : son jeune coéquipier néerlandais Nyck De Vries, qui s’élançait derrière lui, a franchi la ligne d’arrivée en troisième position mais a chuté de deux places dans le classement après avoir écopé d’une pénalité de cinq secondes.

"La séance de qualification s’est bien passée, même si nous n’avons pas réussi à nous qualifier pour la Super Pole (qui regroupe les six pilotes les plus rapides, ndlr), a dévoilé Stoffel Vandoorne sur le site officiel de son équipe. Mais l’important, c’était d’être le plus rapide de mon groupe de qualification (qui regroupait les six meilleurs classés au championnat, ndlr), et je l’ai été avec un gros écart. Cela m’a permis de m’élancer dans le Top 10."

Le pilote belge a rapidement grimpé de la neuvième à la septième place, mais a ensuite un peu rétrogradé dans le classement avant de réussir à s’emparer de la sixième place.

"Cette course a été difficile et riche en événements pour moi !, a repris SV. Je me suis fait percuter dans tous les sens en début de course, et ma voiture ne roulait plus droit à 100% ensuite. Cela a été difficile de rejoindre la ligne d’arrivée dans ces conditions. Je suis heureux d’y être parvenu, parce qu’il y a eu pas mal d’incidents en piste. C’était important de réussir à marquer de gros points à nouveau (il avait terminé à deux reprises à la troisième place en début de saison à Dariya, ndlr). C’est ce qui compte dans ce championnat. Nous avons peut-être perdu quelques points au Chili, mais nous devons aller de l’avant et essayer de faire mieux encore lors de la prochaine course."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK