La Formule E reste à l'arrêt au moins jusqu'à la fin juin

Image d'illustration
Image d'illustration - © David Dee Delgado - AFP

Face à la propagation de la pandémie du coronavirus, la Formule E et la FIA ont annoncé jeudi avoir décidé conjointement de prolonger la suspension de la saison au moins jusqu'à la fin du mois de juin.

Cette extension signifie que l'E-Prix de Berlin, prévu initialement le 21 juin, ne pourra pas avoir lieu.

"Nous avons pour objectif de reprendre les courses dès que possible, mais notre priorité dans toute prise de décision doit être la santé et la sécurité de notre personnel et de toute la communauté des équipes, constructeurs, partenaires, pilotes et fans de Formule E, ainsi que des citoyens et résidents des villes dans lesquelles nous courons", indique le communiqué conjoint.

Il reste possible d'organiser en juillet des événements ou de reprogrammer des courses "si la situation du coronavirus se stabilise", précise-t-il.

"Nous évaluons toutes les options disponibles afin de terminer la saison avec le plus grand nombre de courses possible", indiquent la FIA et la Formule E, dont la sixième saison a été interrompue fin février.

Cinq ePrix n'ont pas pu se tenir pour l'instant (Sanya, Paris, Rome, Séoul, Djakarta).

"Ce plan d'urgence continue d'explorer l'organisation de courses à huis clos, l'utilisation d'installations de piste permanentes, l'introduction de courses doubles et la prolongation de la saison au-delà de sa date de fin initiale", résume le texte.

Dans l'attente de reprendre le chemin des circuits, les pilotes du championnat de Formule E vont se mesurer entre eux sur simulateur dans une compétition virtuelle, le "Race at Home Challenge", pendant neuf semaines entre le 18 avril et le 14 juin.