Formule E : Alex Lynn remporte le 2e E-Prix de Londres, Stoffel Vandoorne 15e après avoir été percuté

Alex Lynn (Mahindra Racing) a remporté le deuxième E-Prix du week-end à Londres sur un circuit très particulier, long de 2,252 kilomètres. Un tracé à l’intérieur et à l’extérieur de l’Excel London, le palais des expositions situé à l’est de la capitale britannique.

Stoffel Vandoorne (Mercedes-EQ Formula E Team), parti en pole et longtemps en première position, a dû dire au revoir à ses espoirs de victoire quand il a été percuté par Olivier Rowland vers la mi-course. Il termine quinzième après avoir écopé d'une pénalité de cinq secondes.

Lucas di Grassi (Audi), auteur d'une manœuvre douteuse (passage dans les stands sans s'arrêter sous safety car), a franchi la ligne d'arrivée en premier avant d'être disqualifié.


►►► À lire aussi : Jake Dennis premier vainqueur à Londres, Stoffel Vandoorne huitième


Résumé de la course : 

Parti en pole, Stoffel Vandoorne prend un bon départ et conserve son avantage. Rien ne bouge dans le top 10 au départ. Nyck De Vries dépasse assez rapidement Alex Lynn et Olivier Rowland pour s’emparer de la 3e place.

En tête, Stoffel n’est pas embêté en ce début de course. Une safety car fait son apparition à la suite du crash de Rene Rast avec son Audi, causé par Sebastien Buemi, sanctionné de dix secondes.

Les Mercedes sont ensuite deux en tête, avec le dépassement de Nyck De Vries qui récupère sa deuxième position. Ce qui permettrait à l’écurie de prendre également les deux premières positions au classement au championnat. Mais seuls neuf tours ont été parcourus pour le moment.

Stoffel perd sa première position quelques instants mais la récupère rapidement. De Vries perd sa deuxième position en faveur de Rowland alors que Da Costa doit abandonner et une nouvelle safety car fait son apparition. Lotterer a poussé le champion en titre dans le mur, il n’a pas pu reprendre part à la course.

La course part alors dans tous les sens ! Lucas Di Grassi prend une drôle de décision en passant par les stands (vitesse supérieure autorisée en comparaison à la vitesse derrière la safety car) pour parvenir à prendre la tête alors que la safety car est en course.

Stoffel Vandoorne, déjà décontenancé par la situation, est percuté par Rowland (qui n’écopera que de 5 secondes de pénalité) et le Belge perd de très nombreuses places pour échouer en 15e position. La course devient très nerveuse et c’est l’autre Mercedes, celle de Nyck de Vries, qui prend la tête, devant Di Grassi qui pourrait écoper d’une pénalité. En attendant, ce dernier reprend la première position. Lynn passe à son tour devant Nyck de Vries.

Beaucoup de voitures sont désormais endommagées pour la fin de course et la piste est parsemée de débris.

Stoffel connaît un nouvel accrochage en fin de course et reperd l’avantage qu’il avait pris pour se retrouver de nouveau en 15e position.

Di Grassi écope finalement d’un drive through pour son passage au stand sous safety car. La raison invoquée : le pilote n’a pas marqué l’arrêt au stand, et sa manœuvre était donc non réglementaire.

Di Grassi, qui était toujours en tête (il n'a pas purgé son drive through), se voit montrer un drapeau noir. C’est donc Alex Lynn qui s’impose devant De Vries et Evans.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK