Format compact, "Mode Attaque", "Fan Boost"... La Formula E, une discipline à part

La voiture de Stoffel Vandoorne
La voiture de Stoffel Vandoorne - © Twitter HWA AG Official

La saison 2018-2019 de Formula E - dont toutes les séances de qualification et toutes les courses seront à suivre en direct vidéo sur Auvio - sera la cinquième de la discipline. Nouvelle voiture, nouveaux circuits, nouveaux pilotes... et nouvelles règles, à découvrir ce samedi sur le circuit d'Ad Diriyah, en Arabie Saoudite !

Stoffel Vandoorne (HWA Racelab), Felipe Massa (Venturi) et les autres nouveaux venus vont devoir s'habituer aux particularités du Championnat du Monde de monoplaces propulsées par un moteur électrique...

Tout d'abord, il y a le format des E-Prix : le vendredi, place au shakedown, au cours duquel les pilotes font connaissance avec le circuit et procèdent aux vérifications des systèmes électroniques et à la fiabilité de la voiture, le tout à une vitesse réduite, sans la moindre recherche de performance ni de chrono.

Samedi, c'est le jour J pour les participants, qui vont passer énormément de temps en piste : après deux séances d'essais libres, place à la séance de qualification. Les pilotes sont répartis en différents groupes et ont chacun six minutes pour signer le meilleur temps possible.

Les six hommes les plus rapides (ils seront 22 au départ) peuvent remonter en piste pour le Super Pole shoot-out, et un à un, ils vont tenter de signer la pole position lors de leur seul et unique essai.

Ensuite, place au départ de l'E-Prix : les 22 monoplaces se retrouvent sur la grille de départ et s'élancent pour 45 minutes de course. Une fois que ces trois quarts d'heure de course sont écoulés et que le leader a franchi la ligne d'arrivée, il reste un tour à boucler pour connaître le vainqueur de l'E-Prix.

Le "Mode Attaque", quitter la bonne trajectoire pour tenter son va-tout

Cette saison, les pilotes vont devoir se familiariser avec le "Mode Attaque", qui va leur permettre de disposer de plus de puissance... à leurs risques et périls : dans une zone bien déterminée, ceux qui le souhaitent peuvent activer le "Mode Attaque", quitter la bonne trajectoire et ainsi bénéficier de 25 kW (25.000 watts) supplémentaires, soit un gain d'un dixième de la puissance habituelle des voitures (250 kW).

Une autre manière de gagner de la puissance, c'est de mettre le paquet... sur les réseaux sociaux, grâce au "Fan Boost" : les internautes peuvent voter pour attribuer ce boost de puissance à leur pilote préféré, et les cinq hommes les plus "populaires" recevront un bonus de puissance qu'ils pourront utiliser durant cinq secondes lors de la seconde moitié de la course.

Pour la petite histoire, à l'heure actuelle, c'est Stoffel Vandoorne qui pointe en tête de ce classement... Sans doute grâce à son message posté sur les réseaux sociaux !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK