Stress thermique avant les Jeux – nos cavaliers suent à grosses gouttes

Jérôme Guéry en test de stress thermique
Jérôme Guéry en test de stress thermique - © VINCENT JANNINK - AFP

Dans un peu plus de 4 mois, plusieurs cavalier(e) s belges participeront aux Jeux de Tokyo, en Dressage, Jumping, et Concours Complet. Les conditions climatiques y seront particulièrement difficiles, raison pour laquelle la fédération des sports équestres a décidé de soumettre nos élites à ce qu’on appelle un "test de stress thermique". Cela se passe à Louvain-La-Neuve, et plus particulièrement au Centre d’aide à la Performance Sportive. Nous y avons suivi Jérôme Guéry.

Dans le caisson de test, une température de 33,5° et 80% d’humidité! On est parti pour 1 heure d’effort.

Les paramètres étudiés sont le débit cardiaque, la température corporelle, la transpiration, les urines, et la perte de poids.

Marc Francaux, Professeur de Physiologie de l’Exercice, explique " A Tokyo, la température et surtout le taux d’humidité constitueront un facteur déterminant dans la réussite ou l’échec des athlètes. A un test de stress thermique chaque individu réagit différemment. Nous pouvons donc individualiser aussi les conseils proposés pour y faire face lors des Jeux. C’est important aussi de repérer les sportifs qui connaîtraient des problèmes lors de ce test, afin de chercher avec eux des solutions ad hoc ".

Lorsque Jérome Guéry en a terminé, tout en transpiration et rouge comme une pivoine, il glisse "C’est une expérience étonnante, avec des sensations très particulières. Difficile d’imaginer qu’il fera si chaud et si humide là-bas ! C’est bien de pouvoir déjà se projeter dans cette situation à venir ".

Puis d’ajouter, à l’attention de ceux qui pensent que c’est le cheval qui fait tout: "Ceux qui disent cela n’ont évidemment jamais pratiqué de sport équestre. Aujourd’hui, nous avons des préparateurs physiques, une hygiène de vie exigeante, nous entretenons notre forme, nous sommes véritablement des sportifs de haut niveau. Donc, nous sommes également préparés à affronter des conditions climatiques difficiles aux Jeux ".

Pour information, les chevaux de nos cavalier(e) s seront bientôt, eux aussi, soumis à un test du même type.

Un obstacle de moins à franchir pour notre cavalerie.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK