JO de Tokyo : nos cavaliers peuvent sauter un an

Euro Rotterdan 2019 Belgique
Euro Rotterdan 2019 Belgique - © VINCENT JANNINK - AFP

Première info importante, les places acquises par la Belgique pour Tokyo 2020 demeurent pour 2021. Concrètement : une équipe de Saut d’obstacles, une place en Concours Complet, et une en Dressage. Même chose pour l’équipe de Para-Dressage qualifiée pour les Jeux Paralympiques, eux aussi reportés.

Pour le reste, les réactions sont unanimes, c’est frustrant.

Michèle Georges (Para-Dressage) " C’était la meilleure décision par rapport à la santé, et c’est ça qui doit primer. Mais je suis très déçue parce que je piaffais d’impatience et que ma jument et moi on était en super forme ".

Barbara Minneci (équipe de Para-Dressage) " Je me suis sentie très triste en apprenant le report, parce que j’étais déjà focalisée sur ces Jeux, mais surtout parce que l’ambiance dans notre équipe était faite d’ambition et de confiance. Mais les Jeux, ça doit être la fête, et on n’allait pas vers cela. C’est la bonne décision ".

Grégory Wathelet (équipe de saut d’obstacles) " Puisqu’on avait notre qualification en poche, on était déjà mentalement et sportivement en pleine préparation, parce que dorénavant le challenge était de convaincre le sélectionneur, qui n’a que 4 places pour 8 couples candidats ".

Jérôme Guéry (équipe de saut d’obstacles) " Il n’y avait pas d’autre (bonne) décision, et il faut se réjouir d’être toujours tous en bonne santé, mais pour moi c’est une petite catastrophe. Depuis 4 ans j’ai tout axé sur ces Jeux, c’est pour cet objectif d’ailleurs que j’ai acheté ce cheval (Quel Homme de Hus). J’espère que dans un an, il sera toujours au sommet de sa forme, comme c’était le cas en début d’année ".

Les craintes des cavaliers sont légitimes. Par exemple, il est possible que certains propriétaires leur retirent les chevaux pour les vendre maintenant, puisqu’ils ont acquis de la valeur avec la qualification olympique.

Surtout, une saison pré-olympique est coûteuse. Jérôme Guéry "Le cheval avec lequel un cavalier espère aller aux Jeux doit être préservé, bénéficier d’un programme adapté, afin d’arriver au meilleur de sa forme lorsque le sélectionneur fera ses choix, peu avant l’échéance. Donc, on fait l’impasse sur certains concours pourtant lucratifs ".

Les seuls à ne pas avoir un avis sur la question sont les chevaux, qui depuis dix jours profitent d’un repos forcé, bien mérité.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK