JO 2020, jumping : "La Belgique est un des meilleurs pays au monde"

Aux prochains Jeux de Tokyo, la Belgique enverra une équipe de saut d’obstacles, c’est-à-dire quatre cavaliers qui en plus de concourir en individuel, participeront aussi au classement inter-équipes.

Avec quelles chances de médaille ? Réponse de Pieter Devos, N1 belge incontesté et N6 mondial.

Avec l’équipe nationale, depuis quelques années, on a gagné pas mal de choses importantes ensemble. Et la cerise sur le gâteau, bien sûr, c’est cette médaille d’or au Championnat d’Europe.

A Tokyo, je ne veux pas dire qu’on est favoris, parce que je ne veux pas mettre la pression, ce serait une mauvaise chose. On va chacun faire notre maximum, c’est-à-dire essayer d’être " sans faute ", ce qu’on a déjà réussi, et dans ce cas-là, on sera probablement sur le podium ".

Est-ce l’année ou jamais pour la Belgique ? " En tout cas d’une part l’entente entre nous n’a jamais été aussi bonne. Aussi, le niveau des meilleurs cavaliers belges (NDLR : Jos Verlooy, Grégory Wathelet, Jérome Guéry ...) et de leurs chevaux est exceptionnel depuis quelques années. Donc oui, La Belgique est actuellement un des meilleurs pays au monde en saut d’obstacles ; c’est peut-être l’occasion rêvée de faire une médaille aux Jeux " .

Si tu fais de la course à pied, ou du saut en hauteur, tu connais tes performances maximales et celles de tes adversaires, donc tu peux évaluer tes chances de victoire.

L'équitation reste un sport particulier. " Si tu fais de la course à pied, ou du saut en hauteur, tu connais tes performances maximales et celles de tes adversaires, donc tu peux évaluer tes chances de victoire. Et tu es seul face à l’obstacle. Tandis qu’en équitation, comme en sport automobile d’ailleurs, il y a un partenaire dont on doit tenir compte. Et il peut être dans un jour " sans ". Ou bien la relation entre lui et moi ne pas être au top ce jour-là ".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK