Nouveau problème de visa pour le coach d'Amal Amjahid

Amal Amjahid et Khalid Houry
Amal Amjahid et Khalid Houry - © olivier pirard

La participation d'Amal Amjahid au Grand Chelem de Jiu-Jitsu de Los Angeles est fortement compromise ... en raison d'un blocage administratif. Pour la deuxième fois en quelques mois, Khalid Houry, son coach et beau-père, n'a pas obtenu son visa pour les Etats-Unis.

La Fédération Francophone de Ju-Jitsu dénonce "l’injustice dont Amal Amjahid athlète de haut niveau sous contrat Adeps et son coach Khalid Houry subissent pour la deuxième fois. La FFJJ fait appel aux politiques pour plus de réactivité auprès des autorités belges et américaines afin de voir son athlète concourir au Grand Slam de Los Angeles (22 et 23 septembre)."

En mai dernier, le problème s'était déjà présenté avant les Mondiaux en Californie. Khalid Houry n'avait pas pu embarquer dans un vol Londres-Los Angeles. "Sans aucune justification", rappelle le communiqué de la FFJJ. Suite à cet incident, Amjahid et Houry avaient été reçus à l'ambassade américaine et un visa longue durée de dix ans leur a été promis. Si Amal a reçu le sien le 5 juillet, ce n'est pas le cas de son beau-père. 

"Il a été invité à fournir une série d’informations le concernant et à attendre l’enquête administrative de Washington. Alors qu’il ne reste que 4 jours pour embarquer pour les États-Unis, sa demande reste en suspens et risque d’arriver hors délai", explique la FFJJ qui a sollicité l'aide de l’ambassade des Etats-Unis à Bruxelles, du ministre des affaires étrangères Didier Reynders et du ministre des Sports de la fédération Wallonie-Bruxelles Rachid Madrane. 

La FFJJ déplore la situation. Et souligne, "notre coach Houry Khalid est une personne intègre et complètement investie de sa mission de coach et entraîneur qui voyage et accompagne nos athlètes à l’étranger et ceci depuis plusieurs années déjà."

En ordre administrativement, Amal Amjahid, six fois championne d'Europe et du monde, pourrait s'envoler seule pour les USA. Elle avait refusé de le faire en mai dernier. "Partir sans mon coach est une idée impensable à mes yeux tant que nous serons tous deux de cette terre, nous continuerons le chemin ensemble", déclarait-elle à l'époque. Elle n'a visiblement pas changé d'avis.

Les conséquence sportives de ce forfait forcé pourraient être importantes puisqu'Amal risque de perdre sa place de N.1 mondiale si aucune solution n'est trouvée dans les prochains jours.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK