Les Tornados héritent du couloir ... 9 en finale du 4x400m

Cela ressemble doucement à une malédiction, les Borlée sont abonnés aux couloirs extérieurs dans les championnats du Monde.

Après Jonathan en séries et Kevin en demi-finale du 400m, c'est l'équipe belge qui s'élancera du couloir 9 en finale du 4x400m.

"Espérons que cette fois, ils ne vont pas nous tirer le couloir 9. Normalement on sera dans les meilleurs couloirs", avait déclaré Kevin dans la foulée la qualification pour la finale. Il n'a pas été entendu.

"Ce n'est plus le couloir 9, c'est le couloir belge", a réagi Stéphanie Noël, la responsable du haut niveau à la LBFA.

Le premier relayeur belge - c'était Dylan Borlée ce samedi - courra donc en aveugle, le deuxième devra lui effectuer ses 100 premiers mètres en couloir avant de se rabattre.

Ce n'est pas vraiment une surprise non plus puisque la délégation noir-jaune-rouge savait que le relais, 3e de sa demi-finale, serait versé dans le couloir 8 ou le couloir 9.

Le règlement de l'IAAF (règle 166.3 b) prévoit la répartition des couloirs de la manière suivante :
- Les quatre athlètes ou équipes les mieux classés se voient attribuer les couloirs 4, 5, 6 ou 7.
- Les deux athlètes ou équipes classés en 5e et 6e position se voient attribuer les couloirs 8 ou 9
- Les deux athlètes ou équipes les moins bien classés se partagent les couloirs intérieurs (2 et 3).

Pour rappel, la Belgique a signé le troisième temps des demi-finales (2:59.47), mais elle s'est classée 3e de sa course derrière les Etats-Unis (2:59.23) et Trinité et Tobago (2:59.35). Ces deux relais comme l'Espagne (3:01.72) et la Pologne (3:01.78), duo de tête de la première séries, bénéficient d'un statut "protégé".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir