Les archives remède à la corona-déprime ?

Stade de Rostov, Russie, 2 juillet 2018. Huitième de finale de Coupe du Monde, Belgique – Japon, 94e minute. Au bout d’une sublime contre-attaque, Nacer Chadli envoie les Diables en quarts de finale. Au commentaire, Philipe Albert lâche le désormais légendaire "je l’ai dit, bordel, je l’ai dit !". Le seul gros mot qu’on peut désormais dire en toute impunité nous file toujours les mêmes frissons. Chair de poule, sourire béat, c’était le bon temps, et ça fait forcément du bien par les temps qui courent. On le constate sur les sites internet, mais aussi sur les antennes télé, les archives ont la cote. Et si l’arme contre la corona-déprime, c’était de se replonger dans les grands moments du sport belge ?

Jean-Michel Dewaele (sociologue du sport ULB) : "On a coutume de penser qu’une compétition sportive dont on connait le résultat n’a aucun intérêt. Pourquoi regarder un match de foot ou une course cycliste si on sait qui a gagné ? Mais c’est une nostalgie d’une émotion positive, et ça nous permet de nous sentir ensemble. On a besoin, tous, de se sentir membres d’une collectivité, de faire groupe. Et le sport le permet".

Il est clair que les Belges ont plus que jamais besoin de ces moments qui refont du bien. Et les voix qui les ont relatés y sont intimement liés. Pas de Coupe du Monde 86 sans Roger Laboureur, pas de Merckx sans Luc Varenne.

Jean-Michel Dewaele (sociologue du sport ULB) : "Il faut là rendre hommage aux journalistes sportifs. Sans leurs commentaires, ça n’a pas de saveur. Et surtout on attend les commentaires. C’est comme un film de De Funès, on l’a vu trente fois, mais on attend le moment. Et donc, on attend Roger Laboureur, on attend Rodrigo Beenkens, comme on écoutait Luc Varenne à la radio. Il y a certaines voix, certains moments qui font partie de notre vie."

En attendant que le sport reprenne ses droits, ne vous gênez surtout pas, plongez dans nos archives, bordel !


>>> Retrouvez notre section "Catalogue à la demande" avec les plus grands exploits sportifs belges, et quelques internationaux


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK