Le Belge Karel Sabbe, dernier survivant de la course la plus difficile au monde

Le belge Karel Sabbe devant la fameuse "Yellow Gate", la barrière jaune qui matérialise le départ et l'arrivée de chaque boucle de la Barkley
Le belge Karel Sabbe devant la fameuse "Yellow Gate", la barrière jaune qui matérialise le départ et l'arrivée de chaque boucle de la Barkley - © Tous droits réservés

Il n'a pas gagné. Mais Karel Sabbe était le dernier survivant de la course à pied la plus difficile au monde, la Barkley. Une course sans pitié, à élimination, qui se déroule depuis 34 ans dans les forêts humides du Tennessee. Sur les 40 coureurs au départ, aucun n'est parvenu à boucler les 5 tours (et 200 kilomètres/25.000 mètres de dénivelé positif) dans le temps imparti de 60 heures. Mais pour sa première participation, Karel "le virgin" (participant qui prend le départ pour la première fois), dentiste gantois de 29 ans,  était le dernier à prétendre à la victoire finale. Après trois tours bouclés dans les délais (moins de 36 heures), il est reparti sur une 4e boucle sans parvenir à la terminer dans le créneau imparti.

Karel Sabbe est un habitué des efforts de très longue distance. Ces deux dernières années, il a établi des "FKT" (Fastest Known Time, le temps le plus rapide) sur des sentiers de grande randonnée de référence aux États-Unis (le Pacific Crest Trail et l'Appalachian trail). Débarqué aux États-Unis sans expérience sur cette course à nulle autre pareille, il est parvenu à boucler trois tours là où les grands favoris (John Kelly, Jared Campbell, Guillaume Calmettes...) étaient tout à tour éliminés.

Un résultat qui incitera plus que probablement ce jeune ultra-trailer talentueux à postuler au départ de la 35e édition de cette course si particulière prévue en mars 2020. Et espérer devenir le 16e finisher (sur les 1360 personnes qui ont pris le départ depuis sa création en 1986) de la Barkley qui n'a vu personne arriver au bout de son impitoyable parcours depuis 2017. Le slogan de la course "Barkley eats its young" ("La Barkley dévore ses jeunes") reste plus que jamais d'actualité.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK