Froidchapelle interdit la tenue de l'Ironlakes, les organisateurs l'acceptent "la mort dans l'âme"

Les championnats de Belgique de quart, moyenne et longue distance en triathlon n'auront pas lieu le week-end des 19 et 20 septembre aux Lacs de l'Eau d'Heure. Alain Vandromme, le bourgmestre de Froidchapelle, commune accueillant les sites de départ et d'arrivée, l'a confirmé mercredi à Belga. les organisateurs l'acceptent "la mort dans l'âme".

"Notre collège s'est réuni mardi soir. Comme déjà évoqué dans le passé, lorsque nous avions envisagé toutes les possibilités avec les organisateurs, nous sommes au regret de devoir interdire l'organisation de l'événement en raison de la situation sanitaire. L'épreuve risque d'attirer trop de monde, et même s'il existe une interdiction au public d'assister aux grands événements sportifs de la part du gouverneur de la province, nous redoutons l'afflux de touristes durant cette période", a expliqué le maïeur de Froidchapelle.

La 2e édition de l'Ironlakes, organisée par l'Asbl Sport & Tourism Promotion, devait héberger dans 15 jours ni plus ni moins que trois championnats de Belgique différents de triathlon. Vu la situation sanitaire et les différentes autres annulations de par la pays, l'organisateur Florian Badoux avait en effet réussi à attirer les trois championnats les plus courus par les triathlètes belges: la distance standard (quart), moyenne (semi) et longue (complet), cette dernière étant la seule course de ce format encore organisée en Belgique. Quelque 2.600 concurrents y étaient inscrits sur les deux journées de compétition.

"Notre effectif policier ne nous permet pas de garantir une organisation à huis clos", a encore précisé le bourgmestre de Froidchapelle. "L'organisation a fait preuve d'un très grand professionnalisme l'an dernier, là n'est pas la question, mais nous nous devons de penser à la sécurité de tous et surtout gérer les mouvements de foules, qui en cas de beaux temps seraient inévitables", selon Alain Vandromme.

Les organisateurs ont appris la nouvelle par la presse et ont encaissé "ce coup de massue" mais ils restent persuadés qu'ils remplissent toutes conditions pour que l’événement ait lieu. "Notre dossier est en béton et nous respectons tous les protocoles à la lettre. Même notre " COVID Event Risk Model " nous place en catégorie verte", assurent-ils sur leur page Facebook.
 

"Alors même que la situation s’améliore de jours en jours et que d’autres organisations ont bel et bien lieu de notre côté c’est la mort dans l’âme que nous devons l’accepter, l’Ironlakes 2020 ne pourra pas avoir lieu. On pourra nous reprocher d’y avoir cru jusqu’au bout, de ne pas avoir annulé il y a trois mois. Mais nous voulions y croire. Nous voulions y arriver" ajoutent-ils.

Ils donnent rendez-vous pour l'édition 2021.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK