François Narmon, ancien président du COIB, est décédé

François Narmon, ancien président du COIB, est décédé
François Narmon, ancien président du COIB, est décédé - © Tous droits réservés

François Narmon est décédé jeudi des suites d'une longue maladie, à 79 ans, rapporte le quotidien Le Soir dans son édition samedi. A côté de son métier de banquier, François Narmon fut le 9e président du Comité Olympique et Interfédéral belge (COIB), de 1998 à 2004.

L'homme était rentré au COIB en 1974 à la demande de Raoul Mollet, le président de l'époque, alors qu'il était à la présidence du Racing Club de Jette depuis 11 ans. Administrateur du COIB, il fera équipe avec Adrien Vanden Eeede, Guido De Bondt, Jacques Rogge et Piet Moons, tous accompliront et accomplissent une grande carrière "olympique".

Administrateur d'abord, il devient trésorier de l'institution olympique belge en 1976, jusqu'en 1998, réussissant au passage à boucler un budget afin de permettre à une équipe belge de participer aux jeux Olympiques de Moscou en 1980, malgré le boycott prôné par le gouvernement belge. 59 athlètes belges se rendront dans la capitale moscovite avec au bout une médaille d'or en judo pour Robert Van de Walle.

Pressenti une première fois à la présidence du COIB, pour succéder à Jacques Rogge, en 1992, François Narmon ne sera élu qu'en 1998, succédant à Adrien Vanden Eede qui devra se résoudre à donner sa démission, en proie à des problèmes de santé liés en grande partie à l'alcoolisme.

Réélu pour un deuxième et dernier mandat en 2000, François Narmon laissera sa place le 17 décembre 2004, atteint par la limite d'âge (70 ans) à l'actuel président du COIB, Pierre-Olivier Beckers.

Le COIB salue "une grande figure, un battant"

Le COIB a rendu hommage à François Narmon. "C'est avec une profonde tristesse que le COIB a appris le décès du Baron François Narmon". "Avec le Baron François Narmon, notre pays perd une grande figure, un battant, un homme empreint de courage hors du commun et de détermination", ajoute le communiqué rappelant que François Narmon fut nommé président honoraire du COIB en 2005.

"François Narmon a laissé une empreinte remarquable sur la situation financière du COIB, qui sous son impulsion s'est fortement améliorée. De même, il a apporté d'importants changements au niveau de l'organisation interne. Il a joué un rôle très important pour le mouvement olympique tant au niveau national qu'international", exprime encore le communiqué du COIB.

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK