FOOT Amateur: La Louvière-Centre veut contester sa relégation en D2

La Louvière-Centre espère refouler les terrains de la D1 Amateur la saison prochaine.
La Louvière-Centre espère refouler les terrains de la D1 Amateur la saison prochaine. - © Solenn Postiaux

Suite à l'annonce de l'arrêt de tous les championnats de foot amateurs ce vendredi, l'ACFF (aile francophone de la fédération gérant le foot amateur) a donc communiqué les noms des équipes qui accèderont à l'échelon supérieur ou inférieure. Une décision lourde de conséquences (heureuses ou malheureuses selon les cas) pour 1700 clubs et quelque 400.000 affiliés, de la P4 à la D1 amateur…

 

Dans la Province du Hainaut, le foot louviérois est de loin le plus touché. En D2 Amateur, la RAAL voit ainsi ses rêves de monter s’envoler définitivement alors que le club cher au Président Salvatore Curaba espérait encore secrètement coiffer sur le poteau le rival borain du RFB, cependant méritant et indiscutable champion depuis vendredi, mais les Loups pouvaient aussi s’en remettre au Tour final pour préserver leurs ambitions d’ascension, " c'est terriblement frustrant " a ainsi réagi Toni Turi, le directeur général, dans les colonnes de SupPresse " mais la décision a été prise et on ne peut rien y faire. Il y a des choses plus importantes que le foot actuellement ".

Une seule fois reléguable en 20 journées de championnat… La fois de trop pour l’URLC !

Un avis largement partagé par le voisin cohabitant du stade Tivoli, la Louvière-Centre, qui paie néanmoins -et de loin !- le plus lourd tribut en chutant de la D1 à la D2 Amateur, " arrêter le championnat était certes la meilleure décision à prendre, selon le joueur et dirigeant Mohamed Dahmane, mais décider ainsi du sort des clubs de manière aussi arbitraire est terriblement injuste d’autant que, sur 20 journées de championnat cette saison,  l’URLC n’a jamais été en position de reléguable. On a occupé la zone rouge qu’à une seule et unique reprise, soit une semaine…avant la suspension du championnat ! ".

Un seul espoir pour La Louvière-Centre, le tribunal civil.

Pour l’ancien joueur de D1 de Mons, Genk et Bruges, l’ACFF aurait peut-être dû procéder autrement, " en se basant, par exemple, sur un prorata des 20 journées de compétition pour établir le classement définitif " et trouver ainsi un équilibre reflétant un peu mieux le déroulement de la saison jusqu’à son interruption. Si la Fédération belge de football a précisé qu’aucun recours ne serait entendu, la direction louvièroise compte pourtant déposer plainte au Civil pour contester cette sanction sportive " puisque nous avions en outre un dossier de réclamation toujours en cours qui n’a pas été traité (NDLR : suite au match Tubize-URLC du 7 mars dernier dont un fait de match supposément imputable à l’arbitre aurait influencé le résultat final). L’issue de ce dossier pourrait, là aussi, changer favorablement la donne pour nous ".

En D1 ou en D2 Amateur, le projet de l’école de jeunes sera maintenu 

En septembre 2019, Momo Dahmane prenait la présidence le club de La Louvière-Centre entouré solidement par plusieurs investisseurs français désireux de renforcer l’école de jeunes et d’établir un centre de formation plus performant encore. La culbute probable en D2 Amateur ne changera rien à cet ambitieux projet rassure ainsi Dahmane. " Pour les parents qui pourraient s’en inquiéter, je tiens à les rassurer que nous continuerons ce projet et que l’aménagement du site à Dienne verra bien le jour. ".

L’équipe première sera, à l’inverse, fortement impactée, " en l’état et vu l’incertitude sportive, comment voulais-vous garder l’effectif intact? Un joueur courtisé par un autre club ira forcément là où il obtiendra plus de garantis donc il faudra sans doute repenser le groupe de la saison prochaine qu’on reste ou non en D1 Amateur. "

Bientôt un nouveau Président à La Louvière-Centre ?

Enfin, l’organigramme de la Louvière-Centre va lui aussi être considérablement bousculé, " on allait annoncer de toute façon des changements importants dans la gestion du club en vue de la saison prochaine mais les derniers événements vont évidemment accélérer les choses. Certains vont quitter la structure, d’autres vont arriver mais nous communiquerons à ce propos dans peu de temps " poursuit Momo Dahmane avant de conclure par un mystérieux suspense ouvrant peut-être la porte à son départ  " il y aura bientôt un nouveau visage à La Louvière-Centre ".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK