Saive: "Entre nostalgie et excitation"

"Certains dirigeants d'Auderghem apprendront la nouvelle en même temps que le public", sourit Jean-Mi. "Oui, tout s'est un peu fait dans la précipitation".

Il fallait, pour le pongiste belge N°1, se défaire au préalable d'un bail qui courait encore sur deux ans avec La Villette Charleroi. A cet égard, il raconte: "Les deux dernières années à Charleroi ont été difficiles, et les derniers matches très délicats. Il était important de partir la tête haute et c'est le cas. Ce que nous avons tous réalisé est un véritable miracle. Nous avons vécu une fin de cycle. Pour moi, le moment était venu de changer d'air. Non sans une émotion certaine..."

Et d'enchaîner: "J'avoue une excitation dans la mesure où à Auderghem, je vais attaquer un nouveau challenge. Depuis le milieu de années 70, ce club bruxellois n'a plus rien gagné au plan national. Avec une équipe quasiment 100 pc belge (Yannick Vostes, Anthony Maghe et Kou Lei, qui a la double nationalité, franco-belge), nous allons tenter de ramener quelque chose. Soit la coupe, soit le titre. Le projet se veut dynamique et ambitieux. Franchement ça me plaît beaucoup..."

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK