Dopage: Noah flingue le sport espagnol

Dopage: Noah flingue le sport espagnol
Dopage: Noah flingue le sport espagnol - © Tous droits réservés

Yannick Noah n'a jamais eu sa langue dans sa poche, et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer. L'ancien tennisman français a profité de sa chronique dans le quotidien français Le Monde pour flinguer les sportifs espagnols. Selon lui, la supériorité ibérique dans le sport n'est due qu'à une seule raison: le dopage.

Dès le début de sa chronique, Yannick Noah ne laisse pas planer le doute en décrivant la comparaison entre sportifs français et espagnols: "Quand je traînais encore ma raquette sur les courts, on n'était pas ridicules, loin de là, face à nos amis espagnols. Pareil sur les terrains de foot, les parquets de basket ou les routes du Tour de France. Aujourd'hui, ils courent beaucoup plus vite que nous, ils sont plus costauds que nous et ne nous laissent que des miettes. A côté d'eux, c'est simple, on a l'air de nains." 

Ironiquement, l'ancien champion de Roland-Garros cherche les raisons à ces différences: "Comment une nation peut-elle du jour au lendemain dominer le sport à ce point ? Auraient-ils découvert des techniques et des structures d'entraînement avant-gardistes que personne avant eux n'avait imaginées ?" s'interroge-t-il avant de réfuter lui-même cette hypothèse: "J'ai beaucoup de mal à croire à cette hypothèse. Car, aujourd'hui, le sport, c'est un peu comme Astérix aux Jeux Olympiques. Si tu n'as pas la potion magique, c'est difficile de gagner. Et là, on a l'impression que, comme Obélix, ils sont tombés dans une marmite. Les veinards"

Cette facilité à se doper, Noah l'explique par le laxisme des instances espagnoles: "En Espagne, l'affaire Fuentes, le plus gros scandale de dopage de l'histoire, a fait pschitt. (...) Peut-être parce que, là-bas, le sport occupe une place tellement importante que ses héros y sont plus protégés qu'ailleurs". A ce sujet, le sportif préféré des Français égratigne au passage Alberto Contador: "Mais pourquoi déroule-t-on le tapis rouge pour qu'il revienne sur le Tour après s'être fait contrôler positif (à cause d'une mauvaise bidoche, il est vrai...)".

Selon lui, la seule véritable solution est de rendre tout simplement le dopage légal: "Arrêtons l'hypocrisie. Plus personne n'est dupe. La meilleure attitude à adopter est d'accepter le dopage. Et tout le monde aura la potion magique"

F. Genette
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK