Coronavirus et santé des coureurs : les efforts de 2020 se paieront en 2021

On le sait, le calendrier des épreuves sportives 2020 va être considérablement chamboulé. Et toutes ces modifications auront un impact sur... la saison prochaine aussi, selon Frédéric Grappe, entraîneur spécialisé dans le cyclisme et directeur performance au sein de l'équipe professionnelle Groupama-FDJ :

"On risque d’avoir un calendrier de compétitions extrêmement important quand la saison va s’ouvrir, avec beaucoup moins de périodes de repos pour les athlètes. On aura des athlètes qui vont beaucoup courir, mais avec une préparation qui aura été tronquée, ce qui est préjudiciable au niveau de leur santé. Et je pense aussi à la saison prochaine : ce que vous faites à un moment donné sur une saison a un retentissement sur la saison qui va suivre, il ne faut jamais l’oublier. Ça veut dire que si on fait n’importe quoi par rapport aux coureurs en 2020, les gros problèmes qu’on risque d’avoir arriveront en 2021."

Dans le monde cycliste en particulier, celui que connaît le mieux Frédéric Grappe, les enjeux sont importants. "Il faudra être très prudents au sein des équipes et faire vraiment du suivi au cas par cas. On ne le dit jamais assez, parce qu’on a le nez dans le moteur et qu’on vit sur le moment, mais si certains athlètes se mettent "à l’envers", ce qui veut dire avoir une surcharge de travail, avec des charges de travail incohérentes, et terminer la saison très fatigués, avec en plus une coupure qui ne sera pas très longue puisqu’il faudra reprendre comme les années précédentes, eh bien on paiera les conséquences en 2021. Mais il faut aussi que les organisateurs de courses s’unissent et qu'un vrai travail soit fait avec l’UCI pour prendre tout cela en considération. Sinon moi j’ai peur qu’il y ait des conséquences assez lourdes pour certains des coureurs, nos acteurs majeurs du cyclisme."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK