"C'était ma meilleure course"

"C'était ma meilleure course", a déclaré Adrien Deghelt. "Je savais à l'échauffement que j'avais de super bonnes jambes et j'ai vraiment commencé à croire en moi. Comme j'étais au couloir 1, j'ai décidé de me focaliser sur ma course".

Deghelt avait dit qu'il espérait battre son record personnel (7.60) à Bercy. "Je voulais tout donner pour battre mon record personnel. Je savais que si je passais sous les 7.60, tout était possible. C'est vraiment super, ça donne envie de continuer jusqu'aux Jeux de Londres en 2012".

Avant de venir à Paris, le Namurois parlait plus de battre son record personnel que d'espoir de médaille. "Le podium, j'y pensais sans y penser. Je ne voulais pas trop penser à la médaille de peur d'être déçu. J'ai déjà eu plusieurs déceptions dans ma carrière avec mes blessures. Mais j'avais vraiment envie de l'Euro. Je pensais à la finale sans trop penser au podium", a-t-il ajouté. Il recevra sa médaille samedi après-midi.

"Le record, ça sera pour l'année prochaine. Maintenant, j'arrête ma saison indoor. Une chose à la fois. Cette médaille compense beaucoup de choses. Je n'ai pas toujours eu beaucoup de chance dans ma carrière, j'ai été plusieurs fois blessé à la cheville, et ça fait vraiment du bien. Je suis curieux de voir ce que ça va donner cet été. J'ai passé un cap par rapport aux autres années. Mon objectif en plein air sera de descendre sous les 13.40", a déclaré l'athlète namurois.

"Je vais aller manger dans Paris avec ma copine et mes parents, puis je vais sans doute fêter ça avec Damien (Broothaerts) et toute l'équipe. J'aurais bien aimé assister au 4x400 m dimanche, mais je rentre en Belgique dimanche vu que je prends l'avion lundi matin. Je pars une semaine en vacances à New York et puis je reprends les entraînements le 16 mars".

N'Senga : "On a fait honneur à la Saint Adrien"

Jonathan N'Senga, l'entraîneur d'Adrien Deghelt, était un entraîneur heureux après la médaille de bronze décrochée par son protégé sur 60 m haies, vendredi
aux championnats d'Europe d'athlétisme en salle à Paris.

"Cela fait pas mal d'années que des pépins physiques ont mis Adrien sur la touche. Aujourd'hui, tout était en place. C'était la Saint Adrien et on lui a fait honneur. C'est génial pour Adrien, mais c'est aussi gratifiant pour la cellule 'haies' de la fédération, qui a fait pas mal d'efforts. On a changé les systèmes d'entraînement, en les axant plus sur la personne que sur le groupe, et on est arrivé à Paris dans une belle ambiance, une belle osmose", a dit Jonathan N'Senga.

N'Senga détient toujours le record de Belgique du 60 m haies en salle, avec son temps de 7.55 établi le 1er mars 1998 à Valence. Un record qu'Adrien Deghelt, qui a couru en 7.57 vendredi, devrait battre tôt ou tard. "S'il avait battu mon record, cela aurait été la cerise sur le gâteau. Il le mérite. Je le sens aussi capable d'aller chercher un jour mon record de Belgique du 110 m haies (13.25). Cela me fera quelque chose de perdre mon record, mais le but d'un entraîneur est de voir ses athlètes aller toujours plus vite".

Adrien Deghelt estime avoir disputé sa meilleure course vendredi. Son coach est plus critique. "Disons que c'est sa meilleure course à 90%. Il a méchamment touché la 3e haie, cela aurait pu le faire tomber. Et cela lui fait perdre du temps, il n'est qu'à un centième de la 2e place", a dit N'Senga.
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK