Broothaerts épinglé par les whereabouts

Damien Broothaerts
Damien Broothaerts - © Belga

Notre hurdler belge, Damien Broothaerts n'aurait pas respecté les whereabouts qui permettent la localisation des sportifs et aident à la lutte contre le dopage.

"Je viens d’écoper de mon troisième avertissement pour avoir raté un contrôle", a expliqué Broothaerts, déjà averti par deux fois, à la Dernière Heure. "J’ai quitté mon domicile à 7 h du matin pour aller travailler, le contrôleur s’est présenté devant ma porte à 7h05 et il a déclaré qu’il était devant chez moi à... 6h58. Mais j’ai la preuve de ce que j’affirme et je prépare mon dossier avec un avocat. Je dois me présenter devant une commission de la LBFA le 25 août prochain, j’espère qu’ils comprendront"

"Franchement, ces histoires sont absurdes. Je suis le seul athlète francophone, avec les Borlée, à devoir remplir ces documents. Est-ce que je m’attends à une sanction ? Je n’en sais rien. J’ai peut-être disputé la dernière course de ma carrière".

Damien Broothaerts, qui n'est pas parvenu à se qualifier pour les Mondiaux de Daegu, doit se présenter le jeudi 25 août devant une commission de la LBFA, la Ligue belge francophone d'athlétisme.

"Damien se retrouve en fait exactement dans le même cas que le Néerlandais Gregory Sedoc, qui vient d’écoper d’un an de suspension. Cela fait beaucoup d’incertitudes, à un très mauvais moment qui plus est, après deux étés très difficiles. De la décision dans ce dossier dépend maintenant l’organisation de la prochaine saison et des perspectives d’avenir pour Damien", explique son coach Jonathan Nsenga.

Pour rappel, Xavier Malisse et Yanina Wickmayer avaient eux aussi rencontré des problèmes avec les whereabouts et attendent toujours le prononcé de la sanction.

J.Helguers

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK