Lecluyse : "J'étais encore fatiguée par le 200 m"

Seizième temps des séries le matin (31.43), mais quinzième qualifiée en raison de la présence de trois Finlandaises, Fanny Lecluyse a signé le 15e temps des demi-finales du 50 brasse des Championnats d'Europe de Glasgow, mercredi en fin d'après-midi. Elle a été moins rapide qu'en séries (31.57) et n'a pas réussi à entrer en ordre utile en vue de la finale.

"Je pense que j'étais encore fatiguée par ma finale du 200. Mais mon chrono est correct. De toute façon le 50 m n'est pas olympique", a reconnu la Courtraisienne affiliée à Mouscron. La future institutrice, qui a disputée deux demi-finales (100 et 50 brasse) et terminé 6e d'une finale (200 brasse) a accepté de s'évaluer dans ces championnats. "Compte tenu de ma préparation perturbée, je me donnerais un 8, mais si on regarde les performances brutes plutôt un 7."

Interrogée sur l'utilité de se consacrer à l'avenir sur le seul 200 m brasse, où elle réussit ses meilleurs résultats et où elle "dispose de ses meilleures chances", Fanny Lecluyse a répliqué. "Je ne veux pas me mettre trop de pression sur le seul 200 mètres. Pour moi, 100 et 200 sont aussi importants."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK