Campenaerts : "Je veux du spectacle, je ne veux pas gagner avec 2 minutes d'avance"

Victor Campenaerts l'espérait. Il a remporté son 2e titre de champion d'Europe de cyclisme sur route dans l'épreuve contre-la-montre. Mercredi après-midi, à Glasgow, le citoyen de Herent est sorti vainqueur au terme d'un suspense de 45,7 km. Il s'est élancé dernier, grâce à son statut de champion sortant, et au bout 53 minutes 38 secondes et 78 centièmes, il a devancé l'Espagnol Jonatahn Castroviejo de ... 63/100es de seconde ! Du coup, il a repoussé l'autre Belge présent, son grand copain Yves Lampaert, hors du podium. Le champion de Belgiquque de la course en ligne termine 4e à 30 secondes, manquant la médaille de bronze pour 3.61 secondes. C'est son équipier chez Quick-Step Floors l'Allemand Maximilian Schachmann a qui a été invité à monter sur la "boîte".

"Cette fois ce n'est plus une surprise. Je suis content", a reconnu Campenaerts. "J'étais content de courir cet après-midi quand j'ai vu le temps ce matin. Quand il s'est mis à pleuvoir, je savais que Castroviejo était parti quelques bonnes places devant moi et donc qu'il allait rouler moins longtemps sous la pluie. Donc, je savais que les derniers virages ne me seraient pas favorables."

Cela ne l'a pas empêché de s'imposer avec un écart minime après un si long effort.

"J'ai toujours gagné avec un petit écart. A la Ruta del Sol avec 1 seconde, le championnat de Belgique avec 3 secondes, le championnat d'Europe avec 2 secondes, et encore ici. Je veux du spectacle, je ne veux pas gagner avec 2 minutes d'avance comme Cancellara ou Martin", a rappelé le désormais double champion d'Europe du chrono en solitaire.

"C'est évidemment un rendez-vous super important cette saison pour moi parce que je sais que je ne vais pas gagner au championnat du monde sur le parcours d'Innsbruck."

"J'aurais aimé que Yves (Lampaert) soit aussi sur le podium. En 2016, on a fait 2 et 6. Cette année 1 et 4."

"Oui, vraiment 1er et 4e ce n'est pas mal pour un petit comme la Belgique" a estimé de son côté Lampaert.

Parti en 13e position des 34 concurrents de l'épreuve en solitaire de cyclisme, Yves Lampaert a servi d'emblée de référence. Il passait en tête au premier tiers (15,23 km). Victor Campenaerts, 10e, était relégué à 19.64 secondes. Il a ensuite cédé du terrain sur ses principaux adversaires pour manquer le podium de peu.

"Je suis davantage un coureur de prologue que de long parcours. Je pars toujours vite. Victor lui est capable d'accélérer de plus en plus. Je suis un peu déçu d'être quatrième mais quand même content de ma course."

"Cette victoire va nous enlever de la pression mais surtout nous donner de la confiance en vue de dimanche (et de la course en ligne)", a estimé Kevin De Weert, le coach belge qui était, on l'imagine, ravi de cette 6e médaille du cyclisme dans cet Euro, la première sur route après les quatre de la piste et celle du mountainbike.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK