Après Glasgow et Berlin, le Belgique candidate idéale pour organiser les championnats européens à 7 sports

Après Glasgow et Berlin, le Belgique candidate idéale pour organiser les championnats européens à 7 sports
Après Glasgow et Berlin, le Belgique candidate idéale pour organiser les championnats européens à 7 sports - © Michael Kappeler - BELGAIMAGE

Les Euros combinés à Glasgow et à Berlin ne sont pas encore terminés qu'on imagine déjà les suivants. Après ce succès sportif, populaire et médiatique, on se mettra rapidement autour de la table pour reconduire la formule. Et si la Belgique était candidate? Des réunions ont en tout cas déjà eu lieu à Bruxelles pour l'évoquer. 

Et selon Wilfried Meert, le mentor du Mémorial Van Damme, c'est une compétition idéale pour notre pays. La taille nous convient, mais aussi la formule et les sports proposés. Pour lui, c'est une occasion à saisir. "Je connais très bien l'homme qui est derrière l'idée de ces championnats européens. Et dès leur création il m'a appelé.  Il pensait que c'était une bonne idée pour la Belgique. C'est évidemment un rêve! Car les sports concernés conviennent à notre génération actuelle: que ce soit la gym, la natation, le golf, le cyclisme ou l'athlétisme. Ce serait un cadeau du ciel de pouvoir organiser ça! Et dans notre petit pays, nous pourrions répartir ces sports sur plusieurs villes: dans le Stade Roi Baudouin rénové pour l'athlétisme, la gym au Heysel, la natation à Anvers, une partie du vélo à Houffalize ou le golf en Brabant Wallon."

Alors c'est un rêve ou c'est un projet? "Ça peut vraiment être un projet. Le type derrière, Monsieur Bristol, est déjà venu deux fois à Bruxelles pour en parler. On en a même déjà parlé à des politiciens qui nous ont dit qu'il fallait attendre les élections de 2019 pour lancer l'idée. Mais 2019 malheureusement, ce sera peut-être trop tard pour lancer l'édition des Euros de 2022."

Car l'occasion est à saisir. Non, l'édition de ces championnats 2022 n'est pas encore attribuée. Il fallait attendre le débrief de 2018. Mais nul doute, vu le succès incontestable, que la formule sera reconduite. Alors vraiment pas possible de lancer l'idée en Belgique sans connaître la composition de notre prochain gouvernement?

Wilfried Meert ne s'avoue pas vaincu. "Les élections communales nous donneront peut-être déjà des indications vers où on va. Alors pourquoi pas? Et le premier pas sera, de doute façon, de trouver un accord pour la rénovation du Stade Roi Baudouin. L'athlétisme est le sport numéro 1 des 7. Si on a un stade, on peut y aller. Je serai le premier à soutenir le projet."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK