Abdi en argent sur le 10.000m, Bouchikhi 6e

Bashir Abdi a décroché la première médaille belge à l'Euro d'athlétisme de Berlin. Notre compatriote a terminé deuxième de la finale du 10.000m. Il n'a été devancé que par le Français Morhad Amdouni. L'Italien Yemaneberhan Crippa complète le podium. Soufiane Bouchikhi se classe 6e. Simon Debognies termine 15e.

"Je suis partagé entre deux sentiments. D'un côté j'ai raté l'or. De l'autre, je suis très content avec ma deuxième place", explique Abdi.

Sous une chaleur assommante, les Turcs Arikan et Özbilen impriment le tempo. L'écrémage se fait par l'arrière et plusieurs athlètes abandonnent. Bouchikhi est constamment aux avant-postes, Abdi plus en retrait mais très attentif. Özbilen doit assumer seul le poids de la course. Il demande de l'aide sans l'obtenir et rythme baisse.

Au passage au 7e kilomètre, Abdi secoue une première fois le peloton. A 4 tours de l'arrivée, ils sont encore une quinzaine à espérer monter sur le podium. 800m plus loin, ce contingent s'est réduit à 6 éléments, dont deux Belges. Il reste un peu plus de 500m quand Abdi, 4e sur la distance en 2012 à Helsinki, étire le groupe de tête.

Pas réputé pour son finish, il tente le tout pour le tout et ça paie. Seul Amdouni parvient à le remonter (28:11.22). Le Français se pare d'or. Notre compatriote remporte l'argent (28:11.76).

"Ma dernière ligne ? Pas mal pour un marathonien (il passera sur cette distance après ces championnats), sourit l'élève de Tim Moriau. "J'ai travaillé très dur pour avoir ce 'kick'. Je l'ai utilisé au bon moment. Peut-être que j'ai démarré un peu trop tard parce que le Français était très rapide. Avec une météo pareille, il faut courir intelligemment, sinon tu paies l'addition".

Bouchikhi franchit, lui, la ligne quelques instants plus tard, vidé et 6e.

Abdi offre à la Belgique sa 31e médaille dans un championnat d'Europe d'athlétisme. "Je me bats pour apporter une médaille à mon pays depuis 2010. J'ai terminé 4e à Helsinki (2012), 5e à Zurich (2014), il était temps de gagner une médaille".

Il va maintenant voir comment il récupère avant de décider s'il s'aligne sur 5000m. "Si je me sens bien pourquoi pas. J'essayerai de glaner une autre médaille". 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK