Van der Plaetsen abandonne pour ne pas aggraver sa blessure

L'année 2017 ne laissera pas un souvenir impérissable à Thomas Van der Plaetsen. Le décathlonien gantois, perturbé dans sa préparation par des blessures, a à nouveau été "lâché" par son corps.

Après quatre épreuves plutôt moyennes, il a préféré renoncer. "C'est le plus mauvais scénario possible. Je dois abandonner", résume-t-il. "Le 100 était encore assez correct. Mais à l'échauffement de la longueur, j'ai ressenti quelque chose au genou droit. Après, c'était vraiment difficile de tout donner. La douleur était toujours présente. Je ne trouvais pas la connexion pour faire des bonnes performances. Je pense que c'est mieux que j'abandonne ce décathlon pour ne pas risquer d'aggraver cette blessure. J'ai encore de belles années devant moi." 

Au fil des mois, les contretemps se sont accumulés et Thomas a tout misé sur ces championnats du Monde. "C'est dommage, j'ai tout donné pour être ici à Londres. Mon genou gauche (celui qui a été blessé cette année) était bien aujourd'hui ... mais c'est le droit qui était trop douloureux aujourd'hui."

Le champion d'Europe d'Amsterdam a hésité avant d'abandonner. Mais il a écouté la voix de la raison. "Dans mon cœur, je voulais continuer à me battre mais je pense que c'est mieux d'arrêter les frais. Mon entraîneur (son grand frère) m'avait dit que si je passais 2m, je pouvais continuer parce qu'il était encore possible d'atteindre les 8000 points (son objectif affiché en début de déca). J'ai tout donné en hauteur pour essayer de sauter 2m. Normalement pour moi, c'est facile. L'an dernier j'ai encore sauté 2m16. Cette année, ce n'était pas mon année", conclut-il.
 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir