Tornados : la reconnaissance du sport belge

Les Tornados
Les Tornados - © JASPER JACOBS - BELGA

Le Trophée National du Mérite Sportif aux "Belgian Tornados" ne doit rien à personne. Ou plutôt si..., il doit beaucoup à une famille. Celle qui porte le nom "Borlée", désormais synonyme de trophée.

Lorsqu'en 2008 en finale des Jeux Olympiques de Pékin, Kevin et Jonathan (en compagnie de Cédric Van Branteghem et Arnaud Ghislain) portaient notre relais 4x400 à la 5e place, on devinait aisément que la Belgique détenait un potentiel pour les années futures. De fait, ce qui frappe aujourd'hui c'est la longévité et la régularité de ce 4x4.

14 finales - 6 médailles

Depuis ce séjour olympique en Chine, nos relayeurs ont grandi, évolué, subi des critiques... mais ils ont toujours bossé comme des dingues dans ce projet collectif hors du commun pour une petite nation comme la nôtre. De Pékin 2008 (JO) à Pékin 2015 (les derniers championnats du monde) le relais a participé à 14 finales de grands championnats. Six finales européennes (dont 3 indoor), 6 finales mondiales (dont 1 indoor et 1 aux mondiaux de relais aux Bahamas) et 2 finales olympiques.

Ces 14 finales ont rapporté 6 médailles (* détail ci-dessous) qui ont toutes un point commun : la présence des plus célèbres jumeaux du sport belge.

Aujourd'hui Dylan est venu s'ajouter à la joyeuse bande...avec un succès que beaucoup de mauvaises langues ont contesté avant de revoir leur jugement. Un succès familial auquel on oubliera évidemment pas d'associer tous ceux qui ont participé, à petite ou forte dose, au projet (Van Branteghem, Ghislain, Duerinck, Gillet, Destatte, Bouckaert, Bultheel, Rummens, Oyowe, Van Haeren et plus récemment Watrin).

Mais ce qui est incontestable, c'est que tout ça est un peu hors du temps. Vu la structure du sport belge, les infrastructures pas vraiment à la pointe (même si des efforts sont accomplis)... ces résultats ont souvent relevé du miracle.

Maître Jacques

Ce trophée national est l'oeuvre des athlètes mais aussi d'un homme. Qu'on l'aime ou pas, Jacques Borlée a bousculé les normes, les mentalités, les édiles politiques, les dirigeants de sa fédération. Les querelles furent nombreuses, les ruptures fréquentes mais le papa-coach a toujours placé l'excellence (son mot préféré !) au-dessus de tout.

Aujourd'hui, ce prix lui ira évidemment droit au coeur. Il le mérite autant que ses athlètes. Ceux qu'il pousse au bord des limites jour après jour. Et pour ça... Merci Monsieur Borlée !

Je rêve de Rio !

Si les frères Borlée mèneront leur carrière jusqu'aux Jeux de 2020, c'est à Rio l'an prochain qu'on les attend. Une pression certes, mais une pression qu'ils ont toujours bien supportée... alors pourquoi pas rêver d'une médaille olympique (5e aux JO de 2008 - 6e aux JO de 2012).

La récompense reçue ce jeudi décuplera, j'en suis certain, leur motivation. Elle les poussera aussi, encore davantage, dans le combat que mène l'athlétisme belge pour que ne disparaisse pas la piste du Stade Baudouin, et avec elle le "Mémorial Van Damme".

Alors messieurs les "Tornados" faites souffler sur ce 4x4 un nouveau vent de révolte. Celui qui vous poussera dans le dos vers de nouveaux exploits. D'ici là, le sport belge vous dit merci !

Vincent Langendries

* Les médailles du relais 4x400 :
- Or au Championnat d'Europe en 2012 à Helsinki (Antoine Gillet, Jonathan Borlée, Jens Bouckaert et Kevin Borlée)
- Or au Championnat d'Europe en salle en 2015 à Prague avec le record d'Europe (Julien Watrin, Dylan Borlée, Jonathan Borlée, Kevin Borlée)
- Argent au Championnat du monde en salle en 2010 à Doha (Cédric Van Branteghem, Kevin Borlée, Antoine Gillet, Jonathan Borlée)
- Bronze au Championnat d'Europe en 2010 à Barcelone (Arnaud Destatte, Kevin Borlée, Cédric Van Branteghem, Jonathan Borlée)
- Bronze au Championnat d'Europe en salle en 2011 à Paris (Jonathan Borlée, Antoine Gillet, Nils Duerinck, Kevin Borlée)
- Bronze aux Mondiaux de relais en 2015 aux Bahamas (Dylan Borlée, Julien Watrin, Jonathan Borlée, Kevin Borlée)

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK