Thomas Van der Plaetsen souffre d'un cancer des testicules

Thomas Van der Plaetsen
2 images
Thomas Van der Plaetsen - © LUC CLAESSEN - BELGA

Le décathlonien belge Thomas Van der Plaetsen, testé positif à l'hormone hCG lors d'un contrôle le 3/9, a indiqué aujourd'hui qu'il souffrait d'un cancer des testicules.

Il y a quelques jours, Thomas Van der Plaetsen a été averti que le contrôle hors compétition qu'il avait subi début septembre avait révélé la présence de hCG dans son sang. Le courrier du NADO (l'agence anti-dopage flamande) ne donnait pas d'autres précisions sur la nature du produit et les possibles raisons de sa présence dans le corps de l'athlète.

Le Gantois a donc dû se renseigner par lui-même. Et il a notamment découvert que la hCG pouvait être un marqueur de cancer. Il a donc passé une série d'examens médicaux. Ces derniers ont livré un verdict implacable : le médaillé de bronze de Sopot souffre d'un cancer des testicules.

"J'ai appris la mauvaise nouvelle peu de temps avant que le communiqué ne soit envoyé à la presse. Je n'ai pas eu le temps d'en avertir ma famille. Voir mon nom associé au dopage, alors que je venais d'apprendre que je souffrais d'un cancer, a été difficile à vivre. Il est désormais clair que la présence de hCG dans mon corps est la conséquence d'un cancer et non pas de la prise de produits dopants. Mais mon nom est lié à jamais au dopage et c'est difficile à avaler", a déclaré Van Der Plaetsen qui regrette d'avoir été pointé du doigt "à tort" pour dopage.

Le décathlonien n'a pas encore de précision sur le stade actuel de son cancer. Il est évidemment beaucoup trop tôt pour penser à son avenir sportif. "Je ne sais pas encore quelles seront les conséquences sur ma santé. Je suppose que dans un avenir plus ou moins proche, j'irai mieux. Par la suite, j'espère pouvoir poursuivre ma carrière sportive."

Il sera opéré dès demain pour enlever la tumeur.

M. Weynants avec D. Bertrand

NADO Vlaanderen regrette la suspension de Van der Plaetsen coïncide avec un cancer

L'agence antidopage flamande (NADO Vlaanderen) regrette que la suspension du décathlonien Thomas Van der Plaetsen coïncide avec le diagnostic d'un cancer des testicules. "C'est un événement extrêmement malheureux", a déclaré l'agence antidopage jeudi.

Van der Plaetsen peut encore demander audience afin d'éclaircir son cas. "Il est en droit de demander une nouvelle audience afin d'interrompre sa suspension provisoire. L'athlète peut, selon ses droits, demander une nouvelle audience, endéans les 7 jours ouvrables après l'annonce de sa suspension, pour tenter de réviser la décision de NADO Vlaanderen." La suspension peut être annulée par Ligue flamande d'athlétisme (VAL) si l'athlète arrive à fournir des raisons valables (pour des raisons médicales par exemple).

"En attendant, nous souhaitons beaucoup de courage à Thomas ainsi qu'un prompt rétablissement", conclut l'agence antidopage.

Belga

Hans Van Alphen, Kim Clijsters, Eline Berings et de nombreux autres ont très rapidement marqué leur soutien à Thomas Van der Plaetsen sur les réseaux sociaux.

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK