Thiam, un récital et une fausse note révélatrice

Ce week-end à Götzis, Nafissatou Thiam a livré un nouveau récital. 6806 points, trois records personnels, un record du monde en heptathlon. Sans une fausse note - au javelot - elle se serait plus que probablement emparée du record d'Europe de Carolina Klüft (7032 pts). Paradoxalement, c'est sans doute dans cet "accroc" qu'il faut aller chercher les raisons de son succès.

Invincible depuis les JO de Rio, la Namuroise banalise les exploits et les prestations de haut vol. Tout semble facile, évident. Derrière ces succès, il y a un talent insolent, bien sûr. Il y a du travail et du caractère surtout.

Thiam, championne olympique et du Monde, est la Reine incontestée de l'heptathlon depuis plus de deux saisons. La patronne peut se permettre d'effectuer des "tests" dans un meeting aussi prestigieux que celui de Götzis - le championnat du monde officieux des épreuves combinées - et de gagner malgré tout. C'est dire sa marge de progression.

Mais cette avance, elle la cultive. Elle ne se repose pas sur ses acquis. Arrêter de progresser, c'est déjà régresser. Nafi le répète à l'envi, ce qui l'intéresse c'est de repousser ses limites. Dans une discipline où chaque point compte, elle refuse de se fixer des barrières. "Se mettre des objectifs chiffrés, c'est se limiter", disait-elle, il y a un an après son exceptionnel week-end autrichien (7013 pts).

Un nouvel élan mal maîtrisé au javelot l'a privée du record d'Europe ? Qu'importe. C'est en allongeant sa course en hauteur qu'elle s'est envolée à 2m01. Au Mösle Stadion, on l'a aussi vue partir plus fort sur ce 800m qu'elle redoutait tant par le passé.

Pour aller plus loin, plus haut ou plus vite, il faut se mettre en danger, sortir de sa zone de confort. Nafi l'a bien compris. Et quand Roger Lespagnard, son entraîneur, évoque déjà un retour à l'ancienne technique au javelot pour Berlin, l'athlète mondiale de l'année veut prolonger l'expérience.

"Je pense que je m'approche de la meilleure version de moi-même car j'ai osé prendre des risques pour essayer quelque chose. Parfois, il est primordial de passer par là pour s'améliorer", résumait-elle dimanche soir, toujours aussi lucide. "Prester au haut niveau à long terme m'intéresse davantage qu'effectuer un record personnel actuellement."

Avec cette mentalité, Nafi n'a pas fini de nous épater.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK