Thiam : "Ça n'a jamais été aussi dur pour moi mentalement"

Avec un total de 6784 points, le 3e de sa carrière, Nafissatou Thiam a décroché le titre mondial de l'heptathlon. Elle est la première athlète belge à se parer d'or dans un championnat du monde.

"C'est incroyable et cela prouve la difficulté de réussir ce genre de performance. Je suis championne du Monde, c'est vraiment énorme. Ça a vraiment été une belle année, très difficile aussi. Ce titre a un goût différent de celui de Rio où je n'étais pas attendue. Ça reste quand même une médaille d'or olympique mais c'était beaucoup plus facile mentalement. Ici, je pense que ça n'a jamais été aussi dur pour moi mentalement. Ce n'était vraiment pas évident surtout avant la compétition. Je suis d'autant plus fière".

"La pression était déjà forte ce week-end. Je pense que cela va être encore pire"

Un an après son sacre olympique, la Namuroise confirme qu'elle est LA référence des épreuves combinées. Un statut particulier qu'elle doit encore apprendre à appréhender. "Cela met beaucoup de pression. On a vraiment l'impression que si tu ne repars pas avec l'or, tu vas être la déception de l'année. Alors que je pense que si j'avais terminé avec l'argent, le bronze ou à une autre place, j'aurais pu être tout aussi fière. J'essaie de faire abstraction de tout ça mais ce n'est pas facile à gérer. La pression était déjà forte ce week-end. Je pense que cela va être encore pire maintenant. Cela va faire partie de mon quotidien, il va falloir que je m'y fasse. C'est une bonne leçon pour l'avenir".

Elle renvoyait pourtant l'image d'une jeune fille souriante et plutôt relax. "Je n'étais pas du tout détendue", glisse la nouvelle reine de l'hepta. "Toutes les compétitions sont difficiles et on est stressée à chaque fois. Forcément, il faut garder son calme pour ne pas perdre ses moyens. Mais je pense que la clé a été d'être constante et de faire des bonnes performances dans les épreuves qui rapportent beaucoup de points comme la longueur".

Nafi a aussi cette capacité à sortir le jet ou le saut qu'il faut quand il le faut. "Cette manie des troisièmes essais cela devient un peu fatigant pour mon cœur. Ils sont là pour ça. Il faut savoir s'en servir".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK