Soufiane Bouchikhi à Lisbonne avec le regard déjà tourné vers Tokyo

Soufiane Bouchikhi à Lisbonne avec le regard déjà tourné vers Tokyo
Soufiane Bouchikhi à Lisbonne avec le regard déjà tourné vers Tokyo - © Soufiane Bouchikhi - BELGA

C’est une délégation belge forte de 21 athlètes qui participe, ce dimanche, à la 26ème édition des championnats d'Europe de cross-country à Lisbonne, au Portugal. A titre individuel, Isaac Kimeli fait partie des grands favoris. Il avait terminé 2ème l'an dernier et possède de grandes chances de décrocher la médaille d'or cette année. L’autre fer de lance de la sélection belge se nomme Soufiane Bouchikhi. Le champion de Belgique (et de France) en titre ne s’attendait pas à être repris pour ces championnats d’Europe mais après sa 2ème place à la cross-cup de Roulers, remportée par Kimeli, il a accepté cette sélection afin de peaufiner notamment sa préparation en vue des jeux olympiques de Tokyo. " Je n’avais pas spécialement programmé ces championnats d’Europe dans mon agenda mais je suis très heureux de faire partie de la sélection belge. Je me sens bien, comme on a pu le voir à Roulers, dimanche dernier, où j’ai terminé juste derrière Isaac Kimeli. Je me suis bien préparé ces dernières semaines et je suis donc curieux de voir ce que ça va donner à Lisbonne".

 

Soufiane Bouchikhi ne s’est toutefois pas fixé d’objectifs bien précis pour cette compétition. Du moins à titre individuel, car l’athlète du club liégeois entend bien contribuer au succès de la Belgique dans le classement inter-équipes. "Je participe à ces championnats pour obtenir surtout un bon résultat par équipes. J’espère que nous allons décrocher une médaille. Nous avons une belle carte à jouer. Notre équipe fait partie des meilleures nations de cross et donc nous pouvons réaliser un résultat historique. J’en suis convaincu. Nous pouvons avant tout compter sur Isaac Kimeli, un des principaux favoris, selon moi, pour la médaille d’or à titre individuel. Il est encore en meilleure forme que l’an dernier. Si la course s’avère tactique, il a de fortes chances de l’emporter. Cela dit, l’équipe ne se limite pas à Kimeli et à moi. Il y a aussi mon petit frère, Lahsene Bouchikhi, qui participera à sa première compétition internationale senior ainsi que Michael Somers qui peut aussi nous aider à atteindre nos objectifs".

 

En participant à ces championnats d’Europe de cross-country, Soufiane Bouchikhi poursuit donc sa préparation en vue des jeux olympiques de Tokyo qui constituent son objectif prioritaire : "Tout le travail hivernal et les cross auxquels je participe devraient m’aider à arriver en forme optimale aux jeux. On insiste sur le renforcement musculaire et on travaille beaucoup aussi sur le volume. Cela demande évidemment pas mal de sacrifices mais je m’efforce à prendra part à tous les cross pour être au top dans 8 mois. Pour moi, le cross est primordial ".

 

S’il n’est pas encore officiellement qualifié pour les JO, Soufiane Bouchikhi devrait logiquement faire partie de la délégation belge à Tokyo. Après avoir manqué les jeux de Rio, l’athlète liégeois est bien placé pour les JO de 2020. "J’ai évidemment été très déçu d’avoir loupé Rio mais cette fois, je veux absolument y être et participer au 10.000 mètres. Je viserai le top 12 mais en secret je rêve d'un top 8. Ce serait formidable pour moi. Les jeux n’ont lieu que dans 8 mois mais je sens que l’échéance approche. Actuellement, si on clôture la sélection en tenant compte du ranking, je suis qualifié mais il peut encore se passer pas mal de choses et d’autres athlètes peuvent encore se classer devant moi dans le ranking. Raison pour laquelle, je vais encore participer à des courses pour gagner des points en vue de la qualification pour Tokyo. Ce serait pour moi un rêve de gosse d’y participer. Quelque chose d’incroyable, que je pourrais raconter à mes enfants plus tard ".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK