Patrick Stevens : "Nafi peut devenir la plus grande sportive belge de tous les temps"

C’est en vrai passionné de sport en général et d’athlétisme en particulier que Patrick Stevens a fait le déplacement jusque Doha. "Je suis ici pour quelques jours, ça me permet de me vider la tête parce que je travaille beaucoup" explique celui qui est aujourd’hui reconverti en entrepreneur. "Je suis venu ici au Qatar en 1997 pour assister au premier meeting international organisé dans le pays. A l’époque, la compétition était uniquement réservée aux hommes et les femmes ne pouvaient pas non plus assister au meeting. Depuis, les choses ont bien changé. Le pays s’est modernisé, c’est juste dommage qu’il n’y ait pas plus de monde dans le stade pour assister à ces championnats."

Celui qui est toujours recordman de Belgique du 200 mètres (chrono de 20''19 établi à Rome en 1996) suit attentivement l’athlétisme belge. Il porte un regard admiratif sur les performances de Nafi Thiam : "J’ai récemment parlé avec son coach et je me suis rendu compte qu’en fait, jusqu’à présent, elle ne s’était jamais vraiment entraînée beaucoup. C’est donc évident que vu son âge, elle peut encore progresser énormément. On n’a pas encore vu tout ce qu’elle était capable de faire. Selon moi, si elle ne connaît pas de blessure, elle sera championne du monde ici à Doha. Et si elle continue sur sa lancée, elle peut aussi viser le doublé olympique l’année prochaine. Et pourquoi pas regarder aussi vers les jeux de 2024 et réaliser le triplé. Elle peut en tout cas devenir la plus grande sportive belge de tous les temps."

En tant qu’ancien sprinter, spécialiste du 100 et du 200, le jeune quinquagénaire estime que les jumeaux Borlée devraient se consacrer uniquement au relais. "On se rend compte qu’ils ont de plus en plus difficile à rester au contact du top mondial et de courir en moins de 45 secondes. La concurrence et la densité en 400 sont très importantes. Peut-être devraient-ils penser à se consacrer uniquement au relais. En tout cas en 2020, année des jeux. Parce que ces dernières années, ils ont prouvé que dans le relais, ils étaient capables de sortir quelque chose de supplémentaire. En 2020, le mieux pour eux serait peut-être de se consacrer au relais pendant les jeux et de viser un résultat en individuel aux championnats d’Europe à Paris."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK